Reviewed by Momizat on . Al-Qaïda au Maghreb islamique a revendiqué l’attentat de Grand-Bassam en Côte d’Ivoire qui a fait au moins 16 morts dimanche. Le président ivoirien Alassane Oua Al-Qaïda au Maghreb islamique a revendiqué l’attentat de Grand-Bassam en Côte d’Ivoire qui a fait au moins 16 morts dimanche. Le président ivoirien Alassane Oua Rating: 0

Ouattara-grand-bassam-mAl-Qaïda au Maghreb islamique a revendiqué l’attentat de Grand-Bassam en Côte d’Ivoire qui a fait au moins 16 morts dimanche. Le président ivoirien Alassane Ouattara s’est rendu sur place pour dénoncer une attaque « terroriste ».

Quelques heures après l’attaque sur trois hôtels et les plages de Grand-Bassam, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), par sa branche média « al-Andalus » via l’application de messagerie instantanée Telegram, a affirmé être à l’origine de l’assaut qui a fait au moins 16 morts, dont 14 civils et deux policiers, dimanche 13 mars.

Selon le spécialiste des réseaux jihadistes à France 24, Wassim Nasr, le communiqué écrit en arabe explique que trois assaillants ont pris part à l’attaque. Le gouvernement ivoirien a de son côté affirmé avoir neutralisé six terroristes.

Wassim Nasr ajoute : « Mokhtar Belmoktar a toujours voulu pousser les attaques d’Aqmi vers le Sud. Ils sont ceux qui ont commandité les attaques de Ouagadougou et Bamako. Cela s’inscrit dans la continuité de la lutte au Sahel, dans une guerre qui cible les lieux de rencontres des Occidentaux et déstabilise les économies de ces pays africains. »

« Fier de nos forces de sécurité », dit Ouattara

Le président Alassane Ouattara s’est rendu en milieu de journée sur les lieux, et a dénoncé une attaque « terroriste ». Selon lui « les six terroristes ont été neutralisés en quatre heures de temps. Le bilan est lourd. […] Je présente mes condoléances aux familles des personnes assassinées. Je suis très fier de nos forces de sécurité qui ont réagi rapidement. »

Selon un journaliste de Reuters présent sur place, Alassane Ouattara se trouvait au moment de l’attaque sur une plage voisine, celle d’Assinie, où une soirée de gala avait été organisée la veille.

Le président français François Hollande a de son côté dénoncé un « lâche attentat » dans lequel « au moins un Français » a été tué.

« La France apporte son soutien logistique et de renseignement à la Côte d’Ivoire pour retrouver les agresseurs. Elle poursuivra et intensifiera sa coopération avec ses partenaires dans la lutte contre le terrorisme », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page