AGEPI : Marco Ibrahim affiche les ambitions Reviewed by Momizat on . En prélude au prochain congrès électif de l’Association guinéenne des éditeurs de la presse indépendante (AGEPI), les différents postulants rivalisent d’ardeur En prélude au prochain congrès électif de l’Association guinéenne des éditeurs de la presse indépendante (AGEPI), les différents postulants rivalisent d’ardeur Rating: 0

AGEPI : Marco Ibrahim affiche les ambitions

marcoEn prélude au prochain congrès électif de l’Association guinéenne des éditeurs de la presse indépendante (AGEPI), les différents postulants rivalisent d’ardeur sur le terrain de la campagne. C’est en particulier dans cette optique qu’Ibrahima Sory Bah, alias Marco Ibrahim, un d’entre eux, par ailleurs administrateur général du Groupe de médias, ‘’Guinée 70’’ a animé ce mercredi une conférence de presse au Musée national de Sandervalia, dans la commune de Kaloum.  Au menu, une systématique dénonciation de la gestion actuelle de l’association faitière de la presse écrite, mais aussi les principaux axes de son propre programme.

 C’est après avoir sillonné quelques rédactions pour se faire une idée des problèmes qui assaillent le secteur et requérir de même le soutien des patrons de ces rédactions que Marco Ibrahim a convoqué la rencontre de ce mercredi avec les médias. Et une des tares qu’il dénonce de la part de l’équipe dirigeante actuelle de l’AGEPI, c’est son illégalité. Car, dit-il, selon les statuts de l’organisation, le dernier congrès remontant à 2009, un autre aurait dû se tenir depuis 2012. Vu que le mandat n’est que de trois ans, renouvelable une seule fois. Cela pousse le patron de l’hebdomadier ‘’Fax de Guinée’’ à assener

Le Bureau exécutif de l’AGEPI  d’aujourd’hui est en violation flagrante  des textes, à savoir le Règlement intérieur et les Statuts

 Or, à l’en croire, il y en a qui souhaitent que cette situation d’illégalité puisse perdurer. C’est ainsi qu’affirme-t-il

Depuis 2012, tout ce qui a été géré à l’AGEPI est illégal. Aujourd’hui qu’on a l’occasion de revenir  dans la légalité, il y a en  qui  veulent attendre après  les élections,  parce qu’ils ont des intérêts  à protéger. Or, nous ne nous laisserons plus faire. Ce ne sont pas des menaces,  mais des faits qui sont constatés.

La gestion, selon lui, laxiste du patrimoine actuel de l’AGEPI a également fait l’objet de dénonciation de sa part. De même, il a flétrit le peu de transparence qui caractériserait la gestion actuelle. Ainsi, à l’en croire, même quand les responsables prennent actuellement par à un événement au nom de l’association, compte rendu n’est pas fait aux membres.

Autant de problèmes et de dysfonctionnement qu’il promet de changer. A propos, l’un de ses tout premiers engagements porte justement sur la transparence avec laquelle il entendu gérer l’association. Aussi, promet-il

Je propose déjà mon engagement personnel à être au service de l’ensemble des éditeurs de la Guinée. Si je suis président de l’AGEPI, en partant je dois faire un audit. Sur le plan de la transparence,  tous les mouvements du compte de l’AGEPI seront affichés sur le site internet et sur le tableau de l’AGEPI.

Il s’engage également à instituer un système rotatif qui permette que les éditeurs qui sont à jour dans leurs cotisations et dans la légalité, puissent bénéficier d’un retour d’affiliation à cette association, du point de vue de la publicité. Il compte également mettre un accent particulier sur la formation.

Il convient de préciser que même si aucune date n’est donnée pour la tenue du congrès, une réunion est tout même convoquée ce jeudi 30 juillet autour justement de la détermination de cette date

ledjely.com

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page