Ousmane Gaoual Diallo : «Peut-être qu’on lui demandé de tuer un journaliste pour être à Sékhoutouréya» Reviewed by Momizat on . "Je suis sûr que si quelque chose arrive au journaliste Chérif Diallo, Alpha Condé doit savoir quelque chose" « (...) C’est aussi un liberticide. Il y a un jour "Je suis sûr que si quelque chose arrive au journaliste Chérif Diallo, Alpha Condé doit savoir quelque chose" « (...) C’est aussi un liberticide. Il y a un jour Rating: 0

Ousmane Gaoual Diallo : «Peut-être qu’on lui demandé de tuer un journaliste pour être à Sékhoutouréya»

ousmane-gaoual-696x645« Je suis sûr que si quelque chose arrive au journaliste Chérif Diallo, Alpha Condé doit savoir quelque chose »

« (…) C’est aussi un liberticide. Il y a un journaliste du nom de Chérif Diallo, je crois, qui a disparu depuis quelques jours. Je crois qu’il faut que les journalistes que vous êtes, vous vous déplaciez en force pour aller à Sékhoutouréya parce que je suis sûr que si quelque chose lui arrive, Alpha Condé doit savoir quelque chose. Peut-être qu’on lui demandé de tuer un journaliste pour être à Sékhoutouréya. Il en sait quelque chose, il ne faut pas jouer avec ça. C’est en Guinée seulement où un Guinéen peut disparaître sans que les autorités ne parlent. C’est qu’elles savent quelque chose. Alors mobilisons-nous pour demander le retour sain et sauf de notre ami journaliste Chérif Diallo. Pour que les autorités guinéennes le ramènent. ».

« Il y a quelques jours j’ai entendu Alpha Condé dire que quand il était dans l’opposition qu’un ambassadeur de France lui a soufflé qu’on aurait pu vendre l’usine de Fria à 200 millions de dollars. Et qu’il ne comprend pas pourquoi on a vendu ça à 20 millions de dollars. Mais Alpha Condé oublie que l’usine là appartenait à la France. Que cette usine était la propriété exclusive de la société Pechiney. Pourquoi alors l’ambassadeur de la France n’a pas dit à la France de vendre l’usine à 200 millions, il a préféré la vendre à  l’Etat guinéen à 1 franc symbolique. Cela s’appelle un mensonge d’Etat. Alpha Condé a dit qu’il ne faut pas qu’on dise qu’il ment, même quand il ne dit pas la vérité, alors je ne vais pas le dire. Quand il ment, je vais dire Iskine ! Donc Alpha Condé Iskine. En  plus du mensonge, c’est un criminel. Parce qu’il a déclaré qu’il a débloqué ; le 9ème ; 10ème et 11ème FED  pour acheter des armes et massacrer sa population. Alpha Condé est un criminel. Un chef d’Etat qui dit que l’argent du développement va lui servir à acheter des armes pour mâter sa population n’est pas digne pour occuper la fonction de chef d’Etat.

La troisième chose ; c’est que les guinéens sont en train de mourir d’Ebola, quand l’argent arrive, il met dans sa poche. Je ne cite même pas les 700 millions de Rio Tinto, je ne parle pas des 25 millions de Palladino, la prévarication des deniers publics est un sport sur lequel personne ne peut battre Alpha Condé parce qu’en  moins de 5 ans, il a rejoint le club extrêmement  select des chefs d’Etat les plus corrompus de l’Afrique. C’est aussi un liberticide. Il y a un journaliste du nom de Chérif Diallo qui a disparu depuis quelques jours. Je crois qu’il faut que les journalistes que vous êtes, que vous déplaciez en force pour aller à Sekhoutouréya ; parce que je suis sûre que si quelque chose lui arrive, Alpha Condé  doit savoir  quelque chose. Peut-être qu’on lui a demandé de tuer un journaliste pour être à Sekhoutouréya. Il en sait quelque chose. Il  ne faut pas jouer avec ça. C’est en Guinée seulement qu’un Guinéen peut disparaitre sans que les autorités parlent. C’est qu’elles savent quelque chose. Alors mobilisons-nous pour demander le retour sain et sauf de notre ami journaliste, Chérif Diallo pour que les autorités guinéennes le ramène. Je dis encore une fois, notre pays souffre du mensonge ; souffre d’n chef d’Etat- je ne sais pas si vous l’avez suivi à Sonfonia. Mais moi quand je vois l’image d’Alpha Condé à Sekhoutouréya, je suis persuadé qu’il  n’est pas loin de la maladie d’Alzaimer.   Je dis que nous souffrons du mensonge d’Etat, de la criminalité, nous souffrons du laisser-faire de l’Et guinéen. Vivement les élections pour débarrasser la Guinée de la tyrannie d’Alpha Condé et de toute sa clique ».

Il ajoute « à tous ces opérateurs économiques qui aujourd’hui sont prompts, dès que Alpha Condé prend l’avion, ils remplissent cet avion. Ils sont partout à financer des mamayas avec des contrats de gré à gré. Nous leur disons que la roue de l’histoire tourne. Prenez vos contrats, continuez vos mamayas. Le peuple de Guinée veille. Nous sommes dans la campagne politique, tous les coups sont permis. Nous sommes prêts à dégainer ».

Enfin « Il y a un porte-parole guinéen qui s’appelle Damantang Albert Camara qui aime parler tout le temps quand l’opposition fait des déclarations. Je vais lui dire deux choses : Quand on a un père qui s’appelle Damantang dont le passé est connu des Guinéens  pour avoir contribué  à l’installation de la dictature dans notre pays, ses fils doivent être humbles. Sinon, nous allons les rappeler l’histoire de leurs parents. Alors à tous les enfants des anciens tyrans, aujourd’hui ils sont en train de pulluler à Sekhoutouréya, nous leur disons stop, la récréation est terminée. Parce que nous allons vous rappeler ce que vos pères ont été dans ce pays. Si vous avez des leçons à donner, ce n’est pas à nous les enfants des victimes, au peuple de Guinée. Alors à Damantang, c’est un petit avertissement, le rappel historique viendra pour la suite ».

conakryplanete.info

Laisser un commentaire

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page