Le dragon de l’UFDG : N’oubliez pas que c’est un condamné pour rébellion qui gouverne aujourd’hui la guinée. Reviewed by Momizat on .   Le dragon de l'UFDG :"N’oubliez pas que c’est un condamné pour rébellion qui gouverne aujourd’hui la guinée." Dans une Interview accordée à votre organe   Le dragon de l'UFDG :"N’oubliez pas que c’est un condamné pour rébellion qui gouverne aujourd’hui la guinée." Dans une Interview accordée à votre organe Rating: 0

Le dragon de l’UFDG : N’oubliez pas que c’est un condamné pour rébellion qui gouverne aujourd’hui la guinée.

 

OUSMANE-GAOUAL-DIALLO

Le dragon de l’UFDG : »N’oubliez pas que c’est un condamné pour rébellion qui gouverne aujourd’hui la guinée. »

Dans une Interview accordée à votre organe en ligne, l’honorable Ousmane Gaoual Diallo (le dragon de l’UFDG) pense que la justice guinéenne doit être plus mûre et plus autonome.

Conakryplanete : Après votre incarcération, avez-vous des regrets sur l’incident qui vous a opposé avec Mr Tane ?

Ousmane Gaoual : Il est toujours regrettable d’être  impliquée dans des affaires de délits ou de crimes de quelques natures parce que, ceci n’est pas l’objet de notre engagement politique, maintenant j’ai été heureux d’aller à la justice pour que les guinéens puissent voir la machination  que le gouvernement voulait mettre sur mon dos, c’est toujours important de clarifier les choses devant l’opinion, devant notre pays puisque la Guinée malheureusement est faite de beaucoup de rumeurs souvent un grand décalage à la réalité.

Conakryplanete : Et pensez –vous que votre casier judiciaire peut nuire a votre carrière politique ?

Ousmane Gaoual : Non ça n’a aucune importance et n’oubliez pas que c’est un condamné pour rébellion qui gouverne aujourd’hui la guinée donc ça n’a aucune importance.

Conakryplanete : Que pensez-vous de la justice guinéenne?

Ousmane Gaoul : Je pense qu’elle a intérêt à murir, à dire le droit, le plus souvent elle doit se libérer de la peur. Aujourd’hui ya une très grande pesanteur politique qui pèse sur l’institution judiciaire parce qu’on a vu qu’elle n’était pas du tout indépendante lors de ce procès qui est bout à bout téléguidé souvent par une procédure dictée par le ministère de la justice.

J’ai été surpris d’entendre le ministre de la justice dire qu’en dehors d’un accusateur qu’on pouvait suivre l’action publique dans un cas de délit simple; donc, ce qui fait qu’il n y avait ni l’accusateur ni son avocat , ni délit visible par la juge ; mais j’étais quand même condamné en sursis donc ça montre que la justice a beaucoup à faire mais c’est un travail de très longue halène il faut des dirigeant qui soient très avertis sur la nécessite de garantir l’indépendance de cette institution mais c’est ce qui  n’est pas le cas sous la gouvernance de Alpha Condé.

Conakryplanete : Avez-vous été bien traité au moment de votre incarcération?

Ousmane Gaoual : On  ne peut pas parler d’un traitement bien ou mal pour ce qui me concerne dans la mesure où je n’étais pas un condamné. J’étais en quelque sorte en garde à vue.

Conakryplanete : Nous savons que l’opposition dans son ensemble ne vous a pas soutenue dans cette affaire particulièrement UFR, pensez vous que c’est une confirmation que l’opposition ne parle plus d’une même voix?

Ousmane Gaoual : Je préfère considéré que l’UFR m’est soutenu lorsque j’ai entendu l’expression du Président  Sidya Touré et de Baidy Aribot qui étaient présent tout le long de cette procédure. Je préfère voir ces gestes là, le soutient de l’UFR, maintenant les élucubrations de certains membres de ce parti me laisse indifférent.

Conakryplanete : Certains disent que vous critiquez le pouvoir pour vous faire un nom, est ce vraie?

Ousmane Gaoual : Si c’est le travail de l’opposition tant mieux, moi je fais mon travail et suis tres heureux de le faire et que cela correspond  aux attentes de la population; nous ne devons pas du tous caresser dans le sens du poil c’est-à-dire ceux qui nous gouverne nous devons dénoncer leur tirputides, et faire en sorte que les populations soient plus édifiées  sur les actions de ce qui gouverne le pays.

Conakryplanete : Pourquoi UFDG n’a pas répondu à l’appel de UFR hier ?

Ousmane Gaoual : D’abord il n’a pas lancé un appel, et Sidya n’est pas le leader de l’opposition même si certain on essayé de montrer par des petites communications qu’il serait à l’origine d’un accord politique ça n’a pas été le cas. Sidya  ne négocie pas avec Alpha on nom de l’opposition donc leur rencontre ne devrait avoir aucune importance dans un pays normal .

Il est loisible au président de la république de rencontré n’importe quel acteur qu’il souhaite rencontrer cela ne devrait pas donner lueur à des commentaires particulières.

Conakryplanete : Nous constatons actuellement des démissions en cascade au sein de l’UFDG au profit du RPG, Pourquoi ces démissions successives?

Ousmane Gaoual : Ce que vous appelez démission en cascade vous notez combien? juste  Barry qui était ancien membre du bureau exécutif; Siradjo et Sylla ont bien quitté l’UFDG mais non pas rejoint le RPG; est ce que la dimension de 4 membres dans un parti qui a la dimension de l’UFDG est une catastrophe? Nous enregistrons des départs mais nous enregistrons beaucoup d’arrivées  cela fait partir de la vie des partis politiques, chaque acteur est libre de choisir la voix  qui est la sienne.

Conakryplanete :que pensez-vous de la tenue des élections le 11 octobre 2015 ?

Ousmane Gaoual : Dans les conditions d’aujourd’hui c’est difficile de les tenir dans des conditions de transparences moi je me dis dans n’importe quelle condition le RPG organise les élections il les perdra le peule de guinée ne fait plus confiance à Alpha Condé et à sa gouvernance.

Conakryplanete : votre dernier mot ?

Ousmane Gaoual : Oui disons que je suis très content du dénouement de cette affaire, cela montre que lorsque la population est debout et la jeunesse est exigeante nous pouvons obtenir des résultats vraiment positifs.

 Entretien réalisé par Saly pour conakryplanete.info

Laisser un commentaire

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page