Attaque du Thalys : Ayoub El Khazzani inculpé et placé en détention provisoire Reviewed by Momizat on . Ayoub El Khazzani, le jeune Marocain qui a ouvert le feu dans un train Thalys, le 21 août, a été mis en examen et écroué dans la nuit de mardi à mercredi. Pour Ayoub El Khazzani, le jeune Marocain qui a ouvert le feu dans un train Thalys, le 21 août, a été mis en examen et écroué dans la nuit de mardi à mercredi. Pour Rating: 0

Attaque du Thalys : Ayoub El Khazzani inculpé et placé en détention provisoire

A youb El KhazzaniAyoub El Khazzani, le jeune Marocain qui a ouvert le feu dans un train Thalys, le 21 août, a été mis en examen et écroué dans la nuit de mardi à mercredi.

Pour cette attaque désormais qualifiée de « préméditée » et qui aurait pu provoquer un carnage sans l’intervention de passagers, le jeune Marocain a été mis en examen pour « tentatives d’assassinats, association de malfaiteurs et détention d’armes, le tout en relation avec une entreprise terroriste », a affirmé une source judiciaire. Conformément aux réquisitions du parquet, il a été placé en détention provisoire.

Le procureur de la République de Paris, François Molins, a qualifié de « fantaisistes » les dénégations du suspect, qui a affirmé avoir trouvé fortuitement les armes dans un parc de Bruxelles où il dormait avec d’autres SDF, et avoir voulu détrousser les voyageurs du Thalys Amsterdam-Paris.

Une vidéo de prêches jihadistes consultée avant son attaque 

El Khazzani, signalé pour islamisme radical par les services de renseignements d’Espagne, où il a vécu plusieurs années, avait été maîtrisé vendredi 21 août par des passagers alors qu’il sortait des toilettes du Thalys. Il était armé d’une kalachnikov, de neuf chargeurs pleins – contenant quelque 270 balles -, d’un pistolet Luger, d’un cutter et d’une bouteille de 50 cl d’essence. De quoi commettre un carnage.

Les enquêteurs devront désormais déterminer « la provenance des armes », le « parcours » de l’assaillant, ainsi que « les complicités dont il a bénéficié », a souligné le procureur de la République. Le jeune homme, qui a réglé en liquide les 149 euros de son billet Bruxelles-Paris en 1ère classe, avait refusé de prendre un train précédent. Une fois à bord, il a consulté une vidéo de prêches jihadistes sur son téléphone portable, activé le matin même, technique connue pour éviter tout repérage.

Laisser un commentaire

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page