Les 5 bonnes raisons de faire l’amour avant une compétition sportive ! Reviewed by Momizat on . Alors que les joueurs de l’équipe de France ont l’autorisation de faire quelques câlins à leur compagne pendant la compétition, les Bosniens devront s’abstenir Alors que les joueurs de l’équipe de France ont l’autorisation de faire quelques câlins à leur compagne pendant la compétition, les Bosniens devront s’abstenir Rating: 0

Les 5 bonnes raisons de faire l’amour avant une compétition sportive !

sportAlors que les joueurs de l’équipe de France ont l’autorisation de faire quelques câlins à leur compagne pendant la compétition, les Bosniens devront s’abstenir pendant toute la Coupe du monde. Entre les deux, quelle équipe a davantage de chances de gagner ses matchs ?  Nous, on vote pour la stratégie française et on vous donne 5 bonnes raisons de succomber à un câlin avant une compétition sportive.

Ça calme les douleurs musculaires

Hier, ça a été la course : entre le boulot, l’entraînement et les enfants, aujourd’hui vous vous réveillez plus courbaturée qu’au lendemain d’un marathon. Et justement, cet après-midi, vous êtes censée courir 10 km… Pour soulager ces muscles qui implorent votre pitié, pas besoin d’avaler le contenu de la boite d’aspirines : attrapez plutôt Monsieur au vol, et c’est parti pour une partie de jambes en l’air express… Disparition des courbatures garantie !

En effet, lors d’un orgasme, nos glandes cérébrales (l’hypophyse et l’hypothalamus) secrètent de l’endorphine, une hormone qui se diffuse dans le système nerveux et qui est notamment impliquée dans la sensation de plaisir. Mais au-delà du bien-être qu’elle procure, l’endorphine a aussi un point commun avec la morphine et toutes les autres drogues opiacées : elle diminue la douleur.

Cette hormone a en effet la capacité de se fixer sur des récepteurs spéciaux (les « récepteurs morphiniques ») situés dans le thalamus, une région du cerveau impliquée dans la diffusion de la douleur. Résultat, les récepteurs en question sont bloqués : l’intensité de la douleur diminue… Et ça marche aussi bien avec les courbatures qu’avec la migraine ou les douleurs menstruelles ! Une étude menée en 2004 par des chercheurs de l’université de Rutgers-Newark (Etats-Unis) a même montré que cet effet analgésique pouvait durer jusqu’à 24 heures…

Laisser un commentaire

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page