Des femmes « naturellement » immunisées contre l’Ébola en Guinée (Etude) Reviewed by Momizat on . Une étude menée sur l’Ebola en Guinée a trouvé que des femmes semblent immunisées contre le virus. Les scientifiques ne sont pas encore en mesure de déterminer Une étude menée sur l’Ebola en Guinée a trouvé que des femmes semblent immunisées contre le virus. Les scientifiques ne sont pas encore en mesure de déterminer Rating: 0

Des femmes « naturellement » immunisées contre l’Ébola en Guinée (Etude)

Flash contre EbolaUne étude menée sur l’Ebola en Guinée a trouvé que des femmes semblent immunisées contre le virus. Les scientifiques ne sont pas encore en mesure de déterminer exactement pourquoi ces 60 femmes sont immunisées contre l’Ebola, malgré des contacts répétés avec des personnes présentant des symptômes de la maladie.

La découverte a été faite par une équipe de scientifiques européens qui étudient les survivants Ebola en Guinée. « Ce sont des femmes phénoménales qui ont eu une histoire terrible à raconter. Elles ont eu plusieurs contacts avec le virus, le vomi, la diarrhée, dormir avec des enfants infectés par le virus, et elles n’ont jamais eu des symptômes d’Ebola, elles ont une réponse immunitaire face au virus « , a déclaré le professeur Miles Carroll, un virologue britannique.

L’équipe a étudié 60 femmes, dont 25 de la ville de Guéckédou. Des tests sanguins ont montré qu’une femme dans ce sous-groupe avait des anticorps d’Ebola même si elle n’a jamais contracté le virus. «Nous avons testé son sang huit mois tard, en mai 2015 et elle a eu une réponse phénoménale d’anticorps qui neutralisent le virus Ebola »

Il n’y a pas eu assez de recherche afin de déterminer pourquoi ces femmes sont protégées. Carroll a déclaré que l’étude en cours tentera d’établir quelle partie du système immunitaire entre en jeu pour combattre le virus.

« C’est possible que ces personnes soient génétiquement uniques et ont une réponse innée pour combattre le virus Ebola avant qu’il ne prenne racine », a déclaré Carroll. Les résultats suggèrent qu’il y a des personnes qui sont exposées au virus mais ne seront jamais infectées.

via the Guardian

Laisser un commentaire

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page