Violences à Touba : Ousmane Gaoual Diallo accuse les autorités guinéennes Reviewed by Momizat on . Le mutisme des autorités locales et centrales sur les violences enregistrées ces derniers jours à Touba n’est pas sans explications.Invité ce mardi dans une rad Le mutisme des autorités locales et centrales sur les violences enregistrées ces derniers jours à Touba n’est pas sans explications.Invité ce mardi dans une rad Rating: 0

Violences à Touba : Ousmane Gaoual Diallo accuse les autorités guinéennes

OUSMANE-GAOUAL-DIALLOLe mutisme des autorités locales et centrales sur les violences enregistrées ces derniers jours à Touba n’est pas sans explications.Invité ce mardi dans une radio de la localité, le député uninominal de Gaoual, s’est prononcé  sur les récents événements survenus dans la localité de Touba, où 2 personnes ont trouvé la mort au cours des affrontements, selon un bilan officiel.

Au cours de  l’émission, Ousmane Gaoual Diallo accuse les autorités d’être à l’origine du conflit qui perdure à Touba.

« Vous savez qu’à Touba, chaque grande famille a eu une place réservée à l’intérieur de la mosquée. C’est attribué aux familles, ça c’est une tradition qui remonte il y a très longtemps. Il se trouve qu’à la suite des malentendus dans la famille, est venue s’ajouter un problème pécuniaire. C’est-à-dire qu’à un moment donné, le gouvernement a donné de l’argent pour assister à la préparation de Fidaou. Et cette manne financière a été très mal repartie. C’est-à-dire, il y a une des familles qui s’est senti mesurée. Ils ont été quasiment disgraciés, on les a exclus à leur place réservée à la mosquée. Ensuite, il y a besoin de construire une nouvelle mosquée compte tenu de la démographie, compte tenu des morts, compte tenu de l’évolution. Said Fofana  et son ministre de la sécurité sont dans un camp. Les quatre ministres de la sécurité sui se sont succédés sont dans un camp. Et puis le ministre de l’Administration du territoire, la Ligue islamique, ils sont dans un autre camp. Et si le président de la République lui-même à un moment donné  a soutenu le camp qui s’oppose à la construction de la mosquée, avant de faire revirement et de dire qu’il soutient pour la construction de la mosquée. Alors un autre camp revendique le soutient du président de la République. Les membres du gouvernement, et le président de la République, chacun revendique son soutient, c’est eux qui sont en train de créer la Zizanie. » accuse Ousmane Gaoual Diallo, député uninominal de Gaoual.

Ramatoulaye Fofana pour conakryplanete.info

Laisser un commentaire

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page