«J’ai été contre la nomination de Saïd Fofana et je suis contre le choix de Mamady Youla » dixit Sidiki Camara, frondeur RPG Reviewed by Momizat on . Invité de la radio Nostalgie FM, un des frondeurs du parti au pouvoir, Aboubacar Sidiki Camara, et membre du collectif des jeunes cadres pour la sauvegarde des Invité de la radio Nostalgie FM, un des frondeurs du parti au pouvoir, Aboubacar Sidiki Camara, et membre du collectif des jeunes cadres pour la sauvegarde des Rating: 0

«J’ai été contre la nomination de Saïd Fofana et je suis contre le choix de Mamady Youla » dixit Sidiki Camara, frondeur RPG

calb8444RPG_palais_jpgInvité de la radio Nostalgie FM, un des frondeurs du parti au pouvoir, Aboubacar Sidiki Camara, et membre du collectif des jeunes cadres pour la sauvegarde des acquis du RPG-Arc-en-ciel, a jeté les masques. Il explique ici sans tabou les raisons de leur colère.

De la tenue du congrès du parti. « Le professeur Alpha Condé a créé une famille politique, aujourd’hui, elle est devenue grande. Il a fait son combat avec nos parents et grands-parents, nous sommes ses fils politiques. Mais nous sommes capables de réponde devant n’importe quelle personne, il doit être fier de nous. Etant un grand démocrate, il doit accepter la contradiction au sein du parti. Nous devons revoir la manière dont le RPG-Arc-en-ciel est géré. Nous demandons l’organisation du congrès du parti parce qu’au RPG, nous ne savons pas qui est qui. Tantôt, il y a la coordination, tantôt il y a le secrétariat permanent. Tantôt, il y a ceci et cela. Donc, il faut qu’il revienne à la base, prendre des décisions et demander l’avis des militants », estime-t-il.

De la raison de la colère des jeunes du parti. « Nous respectons le professeur Alpha Condé, c’est notre père. Nous respectons ses décisions. Mais lorsque la frustration est grande de Conakry en Haute Guinée et même les militants de l’extérieur, il est temps de dénoncer pour dire que ces nouvelles têtes qui sont nommées sont mal vues. Ils nous ont maltraités, emprisonnés. Bref, ils ont fait ce qu’ils voulu contre nous ».

De la réconciliation nationale prônée par Alpha Condé. « D’aucuns vont nous parler de la réconciliation. La réconciliation nationale ne veut pas dire la frustration d’une partie. Quand un bourreau est au gouvernement, quelqu’un ne peut pas nous maltraiter et nous emprisonne dans les temps passés et aujourd’hui, il se retrouve dans le nouveau gouvernement, le passé est dans nos mémoires. Nous optons pour le changement. On ne doit pas faire le changement au détriment du RPG-Arc-en-ciel », martèle-t-il.

Du choix du premier ministre Mamadi Youla. « Il y a des cadres compétents au sein du RPG capables de devenir ministres ou premier ministre. Je vous dis clairement. J’ai été contre la nomination de Saïd Fofana et je suis contre le choix de Mamady Youla. Je le dis sans réserve, j’ai mes preuves. En bon militant, le RPG ne doit pas s’arrêter au professeur Alpha Condé. Il doit survivre. Ces deux premier ministres viendront cinq ans dix ans après pour combattre le RPG, diviser le RPG et créer leur parti ».

De la suite de la revendication. « Nous demandons la promotion des cadres du RPG, point barre. Nous sommes en attente. Nous sommes au siège à Gbessia. Tant que nos points de revendication ne seront pas satisfaites, nous resterons là-bas au siège. Dès la satisfaction de nos principales revendications, nous ouvrirons le siège du parti », a-t-il affirmé.

Guineenews

Laisser un commentaire

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page