Terrorisme: le président Condé demande aux occidentaux d’intensifier le partage des renseignements Reviewed by Momizat on . Les gouvernements occidentaux devraient intensifier le partage des renseignements avec les pays ouest-africains dans le sillage des attaques de la semaine derni Les gouvernements occidentaux devraient intensifier le partage des renseignements avec les pays ouest-africains dans le sillage des attaques de la semaine derni Rating: 0

Terrorisme: le président Condé demande aux occidentaux d’intensifier le partage des renseignements

alpha-conde terorismeLes gouvernements occidentaux devraient intensifier le partage des renseignements avec les pays ouest-africains dans le sillage des attaques de la semaine dernière au Burkina Faso, a déclaré mercredi le président Guinéen Alpha Condé .Les terroristes ont averti qu’ils envisagent des attaques similaires à celles qui ont tué 30 personnes dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou.

Les attaques, ces groupes ont averti, viseraient les étrangers dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest. « Nous sommes clairement inquiets, » a déclaré Alpha Condé, dans une interview au Forum économique mondial de Davos, en Suisse.

M. Condé a déclaré  que les gouvernements occidentaux qui ont plus de moyens visant à surveiller les groupes terroristes devraient se baser  sur une feuille de route déjà établie pour  partager plus d’informations avec son pays et ses voisins.

« Compte tenu de l’ampleur du problème et sa progression,  nous avons besoin de plus d’informations », a t-il dit. M. Condé a déclaré que  les autorités de l’Afrique de l’Ouest vont  également accroître la collaboration pour traquer les militants qui traversent les frontières. Les attaques au Burkina Faso pourraient saper les efforts en Guinée pour développer son industrie du tourisme, a mis en garde le Président Alpha Condé .

«Si les gens ne se sentent pas en sécurité, ils ne viendront pas» , en se référant au ralentissement du tourisme en Tunisie. M. Condé, qui a été élu pour un second mandat l’an dernier, a déclaré qu’il allait utiliser ses rencontres à Davos pour rappeler aux dirigeants internationaux leurs promesses d’aide au cours de la crise de l’Ébola. « Nous avons des engagements théoriques, verbales … mais comment pouvons-nous réellement les concrétiser dans le contexte  des autres événements qui ont eu lieu depuis lors? » At-il dit.

La Guinée, qui a reçu des investissements à grande échelle de la Chine dans son secteur minier et de l’énergie, n’a pas senti le ralentissement de la deuxième plus grande économie du monde, a déclaré M. Condé.

« Nous ne sommes pas très inquiets » du départ des investisseurs chinois  at-il dit, ajoutant qu’ils étaient restés pendant la crise de l’Ébola. Toutefois, afin de diversifier son économie, la Guinée doit aussi se tourner vers ses voisins et le continent africain.

via WSJ ( Wall Street Journal)

Laisser un commentaire

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page