La marche de protestation des femmes de l’UFDG reportée Reviewed by Momizat on . Prévue lundi 4 avril, la marche de protestation contre l’injustice initiée par les femmes de l’UFDG, principale formation politique de l’opposition, est reporté Prévue lundi 4 avril, la marche de protestation contre l’injustice initiée par les femmes de l’UFDG, principale formation politique de l’opposition, est reporté Rating: 0

La marche de protestation des femmes de l’UFDG reportée

Jpeg

Prévue lundi 4 avril, la marche de protestation contre l’injustice initiée par les femmes de l’UFDG, principale formation politique de l’opposition, est reportée pour une date ultérieure. C’est ce  qu’a annoncé ce dimanche au téléphone de Guinéenews©, le vice-président du parti, Dr Fodé Oussou Fofana.

« La marche des femmes de l’UFDG n’aura pas lieu demain comme prévue, la seule raison, la lettre demande de l’autorisation n’a pas été déposée à temps à la mairie. La loi dit qu’il faut déposer la lettre à la commune 72 heures avant la marche et notre courrier est arrivé un peu tard.  Etant légalistes, nous avons dit qu’il faut respecter cette démarche en se conformant à la loi », a-t-il justifié le sans donner une autre date.

Poursuivant, Dr Fodé Oussou Fofana affirme que cette marche des femmes consiste à dénoncer les militants qui sont « injustement » arrêtés et qui croupissent à la Maison centrale. « Pour le moment, je ne peux pas donner une date mais, la marche se  fera très rapidement et il se peut qu’elle soit faite la semaine prochaine », a-t-il insisté.

Toujours, à en croire l’opposant Dr Fodé Oussou, ce report est une opportunité pour d’autres femmes de l’opposition qui souhaiteraient assister les femmes de l’UFDG à cette marche de bien se préparer pour en faire la manifestation. « Ce report n’a aucune autre connotation, nous avons voulu simplement nous conformer à la loi. La marche se déroulera du port autonome de Conakry jusqu’au ministère de la Justice. Une manière  de rappeler Me Sacko de jouer son rôle car, sa nomination a suscité beaucoup d’espoir chez les Guinéens pour deux raisons. La première, il est issu du barreau français et la seconde, son premier discours qu’il a tenu mais, on se rend aujourd’hui que cette justice est sous ordre. C’est pourquoi, les femmes vont rappeler Me Sacko, pour lui dire qu’il y a des innocents qui sont arbitrairement incarcérés à la Maison centrale ».

Dans la même logique, Dr Fodé Oussou rappelle : « Ce 3 avril est l’anniversaire de la mort du jeune Zakariou Diallo, la première victime qu’on a abattu lors de l’arrivée d’Elhadj Cellou Dalein Diallo, la plainte formulée par sa famille n’a pas été accepté par la justice à plus forte raison de chercher les commanditaires de ce crime. J’insiste qu’il y a jour pour cinq ans de cet assassin

at, il faut que Me Sacko joue son rôle du ministre de la Justice et non le ministre de la Justice du RPG-Arc-en-ciel ».

Abdoul Samed Diallo

+224 620 37 50 60

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page