‘’3ème mandat en Guinée’’, Docteur Faya fustige les Présidents qui soutiendront Reviewed by Momizat on . Le président du Bloc Libéral, Dr Faya Millimono est revenu sur cette sortie dit-on  du Président Russie, Vlamir Poutine. « C’est un pays que nous respectons qui Le président du Bloc Libéral, Dr Faya Millimono est revenu sur cette sortie dit-on  du Président Russie, Vlamir Poutine. « C’est un pays que nous respectons qui Rating: 0

‘’3ème mandat en Guinée’’, Docteur Faya fustige les Présidents qui soutiendront

Le président du Bloc Libéral, Dr Faya Millimono est revenu sur cette sortie dit-on  du Président Russie, Vlamir Poutine. « C’est un pays que nous respectons qui a une longue histoire de coopération avec notre pays. Nous aimerions bien entendre les pays amis sur l’actualité de notre pays, mais pas dans le mauvais sens », a fait savoir le président de BL. Puis de renchérir que c’est en Afrique qu’on pense que même après dix ans de pouvoir , Il y a encore des choses que certains dirigeants estiment commencer ou achever. « Dans les autres pays, un Président de la République,  tu continus ce que celui qui t’a précédé, a commencé, ou tu l’achèves ou celui qui viendra te succéder continu. Mais en Afrique chacun veut terminer ce qu’il a commencé », précise-t-il. Prenant un exemple sur Paul Biya qui a commencé à gouverner depuis au moment où qu’ils étaient encore au biberon. « Il n’a pas encore fini de faire ce qu’il a commencé et il va continuer jusqu’à ce que ce pays là soit complètement détruit. Parce qu’aujourd’hui, c’est une guerre que nous vivons au Cameroun. Nous ne souhaitons pas que notre pays fait face à une telle situation », dit-il. Revenant sur le cas de la Guinée, il a souligné que la modification constitutionnelle  pour d’un troisième mandat que la Guinée l’a vécu par le passé. « On se rappelle les dernières années du général Lansana Conté en 2001. La Constitution a été modifiée en donnant au Président la possibilité d’un troisième mandat. Il était malade, le pays était dans les mains des vautours. La faillite est intervenue, elle a été économique, sociale, politique. Nous avons vécus les années 2000 comme les années les plus douloureuses de l’histoire politique de notre pays » a souligné Dr Faya. Puis de faire remarquer qu’il faut se rappeler des jeunes gens qui ne sont plus parmi nous. « Qui ont été fauché à la fleur de l’âge au pont 8 Novembre, ça culminé en 2009. Est-ce que la Guinée est prête à revisiter cette histoire ? Je ne  le crois pas », a-t-il conclu. Source Billetdujour.com

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page