6e jour du dialogue politique : désaccord sur le type d’élections à organiser Reviewed by Momizat on . Le débat a été très houleux ce jeudi 29 septembre 2016, au Palais du peuple entre les acteurs politiques impliqués dans le dialogue politique inter guinéens. La Le débat a été très houleux ce jeudi 29 septembre 2016, au Palais du peuple entre les acteurs politiques impliqués dans le dialogue politique inter guinéens. La Rating: 0

6e jour du dialogue politique : désaccord sur le type d’élections à organiser

dialogueimageLe débat a été très houleux ce jeudi 29 septembre 2016, au Palais du peuple entre les acteurs politiques impliqués dans le dialogue politique inter guinéens. La question du couplage ou non des prochaines élections a finalement été inscrite au débat de ce jour.
Contrairement aux journées précédentes, cette fois, les positions restent divergentes entre mouvance et opposition.
L’Opposition demande le couplage de ces deux élections : communales (élections des maires et locales (quartiers et districts) comme cela est prévu par les accords du 20 août 2015, et la Mouvance qui, soutenant la CENI dans sa logique actuelle, opte pour le découplage.
Interrogé, le porte-parole de l’opposition, Aboubacar Sylla, a confié qu’ils ont échangé sur l’organisation des élections communales et locales et qu’il y a eu des débats extrêmement longs. « Finalement aucun consensus n’a été trouvé. Nous avons décidé de réfléchir et de se retrouver demain encore autour du même sujet pour arriver à un consensus éventuel ».
Sur la même lancée, le député Amadou Damaro Camara, chef de la délégation de la mouvance présidentielle a également estimé qu’il n’y a pas d’accords. « Nous avons donc décidé de suspendre jusqu’à demain. La nuit porte conseil chacun pourrait consulter la base pour arriver à trouver un point d’accord ».
Pour sa part, le ministre de l’Administration du territoire, Bouréma Condé, et président du cadre dialogue n’a pas démenti les deux positions. « Le sujet a été mis sur la table, les deux parties en ont débattu suffisamment. A défaut d’un consensus, le président du cadre de dialogue que je suis, a jugé opportun, d’arrêter. J’espère que les esprits vont se refroidir avant la reprise des discussions demain », a-t-il projeté.
Mouctar Diallo, conakryplanete.info
657 823638

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page