Appel au dialogue: une excuse politicienne pour gagner en temps, selon l’opposition Reviewed by Momizat on . Lundi soir, le président de la République a donné des instructions fermes à son Premier ministre pour la reprise du dialogue politique rompu entre pouvoir et op Lundi soir, le président de la République a donné des instructions fermes à son Premier ministre pour la reprise du dialogue politique rompu entre pouvoir et op Rating: 0

Appel au dialogue: une excuse politicienne pour gagner en temps, selon l’opposition

oppLundi soir, le président de la République a donné des instructions fermes à son Premier ministre pour la reprise du dialogue politique rompu entre pouvoir et opposition. Au lendemain de la publication du courrier, l’opposition estime que cet appel au dialogue ne constitue nullement pas une avancée en ce qui concerne le dialogue sociopolitique pour éradiquer la crise.

Le député Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition, s’exprimant mardi dans les Grandes Gueules a indiqué que l’opposition considèrent cette annonce comme un non événement. Selon lui, il s’agit une fois de plus d’une ‘’excuse politicienne pour gagner en temps’’, parce que, souligne le parlementaire le président de la République s’est contenté d’adresser un courrier administratif au premier ministre et quelques membres du gouvernement pour formaliser une décision qu’il nous avait annoncée depuis de longs mois’’.

L’ancien ministre de la communication estime que le courrier du président de la République est une ‘’comédie d’une décision qu’il avait prise à l’avance’’, prétextant par la suite qu’elle est issue des consultations avec la mouvance et l’opposition, alors que, selon M. Sylla,  » il s’agit juste d’une nouvelle opération de communication pour gagner encore du temps pour rendre inévitable l’organisation de la présidentielle avant les communales ».

D’ailleurs, souligne-t-il, « le courrier du président de la République ne parle de nos revendications, il ne dit absolument aucune nouveauté ». Au sein de l’opposition, rappelle le député, « tout ce que nous demandons,  c’est le respect de la loi et de la constitution. Quand on demande que les mandats des élus locaux soient renouvelés à temps, c’est parce que ces derniers ont expiré depuis plus de 5 ans, donc leur présence est anticonstitutionnelle et illégale ».

Pour ce qui est de la reforme de la CENI, si l’opposition y tient encore, estime-t-il, « c’est parce que la parité n’est plus respectée en son sein. Et si nous exigeons le dialogue, c’est pour amener la mouvance présidentielle à respecter les dispositions de la loi ».

Aboubacar Sylla indique que l’opposition guinéenne, responsable, est ouverte au dialogue. « Dès que les conditions d’un dialogue structuré, serein, pouvant aboutir effectivement à des décisions réellement applicables et allant dans le sens de la crédibilisation de notre processus électoral et l’amélioration de la gouvernance politique, nous irons avec tout l’empressement nécessaire », a-t-il conclu.

Saly pour conakryplanete.info

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page