Arrivée à Conakry des dépouilles des deux soldats guinéens tués à Kidal: le message fort émouvant d’Alpha Condé Reviewed by Momizat on . Les dépouilles du lieutenant-colonel Marwane Diallo et de l’adjudant-chef Jacob Camara, deux soldats guinéens de la Mission des Nations Unions pour la stabilisa Les dépouilles du lieutenant-colonel Marwane Diallo et de l’adjudant-chef Jacob Camara, deux soldats guinéens de la Mission des Nations Unions pour la stabilisa Rating: 0

Arrivée à Conakry des dépouilles des deux soldats guinéens tués à Kidal: le message fort émouvant d’Alpha Condé

Alpha-Conde-FORCELes dépouilles du lieutenant-colonel Marwane Diallo et de l’adjudant-chef Jacob Camara, deux soldats guinéens de la Mission des Nations Unions pour la stabilisation du Mali (Minusma) tués lors de l’attaque perpétrée le 28 novembre dernier contre leur base à Kidal, sont arrivées, lundi, à Conakry.

Ces corps ont été convoyés vers Conakry par un vol des Nations Unies. C’est le général Lolles Gaard Michael, représentant de la Minusma au Mali, en personne qui a accompagné les dépouilles des soldats.

A Conakry, le président Alpha Condé a fait le déplacement pour les accueillir à l’aéroport de Conakry. Il a profité de l’occasion pour manifester son amertume et sa tristesse suite à ces décès.

Tout en déplorant ces pertes en vies humaines, Alpha Condé a reconnu cependant, l’obligation que son pays a «de porter assistance» au Mali, un pays frère. Il a présenté ses condoléances aux familles des soldats, qui avaient le déplacement, pour réceptionner les corps.

« C’est un sentiment de tristesse. On ne souhaite pas que nos soldats meurent. Mais nous avons l’obligation de porter assistance aussi à nos frères du Mali. C’est une tradition de la Guinée. Nous l’avons déjà fait pour le Libéria, nous l’avons fait pour la Sierra-Leone, nous l’avons fait pour l’Angola, nous l’avons fait pour le Mozambique. Il est évident que cette solidarité nous coûte aussi puisque nous perdons des hommes. C’est une très grande tristesse. Nous n’aurions pas souhaité que nos soldats meurent, mais c’est le destin », a regretté le chef de l’Etat aux yeux cachés derrière ses lunettes noires.

Le colonel Marwane Diallo, et l’adjudant-chef Jacob Loua, servaient respectivement à l’Ecole militaire interarmées (EMIA) et au 3ème Bataillon spécial de Conakry. Leurs obsèques sont prévues pour le mercredi prochain au Bataillon spécial de Conakry.

Par MEDIAGUINEE (avec APA)

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page