Assassinat du prédicateur saoudien : l’union des associations Alhou Sounah WalDjammaa de Guinée reclame justice Reviewed by Momizat on . Suite à l’assassinat du Saoudien Abdoul Aziz Touwedjiry le 16 janvier dernier à Mandiana, l’union des associations Alhou Sounha Waldjiamaa de Guinée était devan Suite à l’assassinat du Saoudien Abdoul Aziz Touwedjiry le 16 janvier dernier à Mandiana, l’union des associations Alhou Sounha Waldjiamaa de Guinée était devan Rating: 0

Assassinat du prédicateur saoudien : l’union des associations Alhou Sounah WalDjammaa de Guinée reclame justice

Suite à l’assassinat du Saoudien Abdoul Aziz Touwedjiry le 16 janvier dernier à Mandiana, l’union des associations Alhou Sounha Waldjiamaa de Guinée était devant la presse ce samedi, 27 janvier 2018 à Conakry. Il était question pour cette association de s’exprimer sur sa déception face aux différentes sorties de certains commis de l’Etat suite à l’assassinat du prédicateur saoudien Abdoul Aziz Touwzdjiri.

Dans son intervention, Imam Mohamed Ramadan Sow a condamné avec fermeté cette tragédie et interpelé les autorités à tous les niveaux pour que justice soit rendue.

« Nous condamnons de la façon la plus ferme et la plus énergique cette tragédie face à l’usage des armes à feu sur des personnes non armées .En ces moments particulièrement éprouvants, nous invitons les autorités publiques à mettre tout en œuvre pour que la lumière soit faite sur ce drame afin que les responsabilités soient situées et que ces criminels ainsi que leurs éventuels complices et commanditaires soient interpelés et traduits en justice conformément aux lois en vigueur», a indiqué Imam Mohamed Ramadan Sow.

Par ailleurs, l’union des associations Alhou Sounah WalDjammaa de Guinée par la voix de Sékou Dora Keita s’est dit indigné contre les différentes sorties faites par les autorités après l’assassinat de ce prédicateur.« L’assassinat de ce prédicateur est perçu par certains commis de l’Etat comme un acte terroriste. Nous pensons bien que dans un Etat, chacun doit jouer son rôle, pour cela communiquer à la limite de ces connaissances. Les questions islamiques ne doivent être traitées que par les personnes qui en ont la maîtrise. Fort malheureusement, certains commis qui ne maitrisent même pas une seule sourate se permettent d’aborder ce sujet juste pour se faire plaire à des institutions ou à des associations qui ne veulent pas la propagation et le développement de l’islam », a-t-il dit.  mosaïqueguinée. com

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page