Charlie Hebdo : Liberté d’expression ou nostalgique de la tuerie ? Reviewed by Momizat on . Vous allez mourir »! »: près d’un an et demi après l’attaque de Charlie Hebdo, l’hebdomadaire satirique est toujours la cible de menaces. Le journal a décidé de Vous allez mourir »! »: près d’un an et demi après l’attaque de Charlie Hebdo, l’hebdomadaire satirique est toujours la cible de menaces. Le journal a décidé de Rating: 0

Charlie Hebdo : Liberté d’expression ou nostalgique de la tuerie ?

f8383178db3533dbe0ef40f064c451241be82798Vous allez mourir »! »: près d’un an et demi après l’attaque de Charlie Hebdo, l’hebdomadaire satirique est toujours la cible de menaces.

Le journal a décidé de porter plainte contre X mercredi 10 août après avoir reçu des messages haineux sur sa page Facebook, allant jusqu’à des menaces d’attentat, relate Le Parisien. Le parquet de Paris a ouvert une enquête, qui a été confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne.

Depuis le début de l’été, Charlie aurait reçu une soixantaine de messages d’insultes, notamment à caractère antisémite. Tout aurait commencé après la Une du 14 juillet dernier sur Antoine Griezmann, caricaturé en vibromasseur. « Faites-nous vibrer », pouvait-on lire en titre.

« Musulmans. Décoincez-vous »

Les menaces ont pris une tournure bien plus inquiétante suite à la publication du dernier numéro mettant en scène un couple de musulmans à la plage. On y voit un homme barbu, nu, le sexe sortant de la barbe, aux côtés d’une femme voilée, elle aussi nue. Le titre en dessous: « Musulmans. Dé-coin-cez-vous ». L’un des messages reçus fait clairement allusion à un acte terroriste.

La rédaction de Charbie Hebdo fait toujours l’objet d’une protection policière depuis l’attentat du 7 janvier 2015 perpétré par les frères Kouachi.

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page