Coupures d’eau et d’électricité au Sénégal la colère de Macky Sall Reviewed by Momizat on . Le chef de l’Etat Macky Sall n’est pas content de la Senelec, de la Sde et la Sones. La raison: les coupures d’eau et d’électricité, qui asphyxient les Sénégala Le chef de l’Etat Macky Sall n’est pas content de la Senelec, de la Sde et la Sones. La raison: les coupures d’eau et d’électricité, qui asphyxient les Sénégala Rating: 0

Coupures d’eau et d’électricité au Sénégal la colère de Macky Sall

7856353-12193218Le chef de l’Etat Macky Sall n’est pas content de la Senelec, de la Sde et la Sones. La raison: les coupures d’eau et d’électricité, qui asphyxient les Sénégalais depuis quelques temps.

« C’est inadmissible »

Le Président de la République qui présidait l’ouverture, ce matin, du conseil présidentiel sur l’investissement, a jugé ces coupures et pénuries, totalement inadmissibles. « Les incidents notés la semaine dernière ont été très regrettables. Le blackout total de la Senelec, j’ai eu à le regretter. Ce n’est pas acceptable. La météo, le brouillard, on peut comprendre mais ce n’est pas acceptable. En même temps l’eau n’a pas pu être disponible parce que la Sones et la Sde prennent leurs responsabilités pour assurer une autonomie énergétique. On ne peut pas assurer l’approvisionnement en eau d’un pays et dépendre d’une autre société. Donc il faut que la Sones et la Sde développent une politique d’autonomie en énergie. Pour que, s’il n’y a pas d’électricité, qu’il y ait de l’eau », a martelé Macky Sall.

Les mobiles servies par la Senelec et la Sde, ne semblent nullement avoir convaincu le chef de l’Etat: « Il y a du brouillard oui, mais il faut prendre des mesures alternatives. Quand il y a du brouillard c’est vrai qu’il y a des accidents qui peuvent arriver. Mais ce sont des explications qui ne rentrent pas dans la tête », précise-t-il.

« Que des mesures fermes soient prises pour que ça ne se reproduise plus »

Le Président de la République a même dit, à l’endroit du Premier ministre, qu’il attendait des mesures fermes: « Monsieur le Premier ministre, ce n’est pas acceptable. Il faut que des mesures fermes soient prises pour que ça ne se reproduise plus ».

Il a aussi souligné que les contrats de performance doivent mettre l’accent sur la qualité du service public. Et de marteler: « Je serai extrêmement intransigeant sur cette question. Parce que le fatalisme, moi, je n’y crois pas. Que les gens disent nous allons atteindre l’émergence incha Allah. Il faut que les gens soient rigoureux. Qu’on soit exigeants. Autrement ce sera trop facile ».

Youssouph Sané-Seneweb.com

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page