Etats généraux de la sécurité routière : Almamy kabèlè Camara fait le point Reviewed by Momizat on . Face aux nombreux cas d’accidents de circulation enregistrés ces derniers temps, le gouvernement guinéen, à travers son département de tutelle entend mettre les Face aux nombreux cas d’accidents de circulation enregistrés ces derniers temps, le gouvernement guinéen, à travers son département de tutelle entend mettre les Rating: 0

Etats généraux de la sécurité routière : Almamy kabèlè Camara fait le point

Face aux nombreux cas d’accidents de circulation enregistrés ces derniers temps, le gouvernement guinéen, à travers son département de tutelle entend mettre les bouchées doubles. C’est dans cette optique qu’il s’est proposé d’organiser les états généraux de la sécurité routière. Ibrahima kabèlè Camara, ministre de la Sécurité et de la protection civile, a rappelé que les objectifs poursuivis dans l’organisation des états généraux de la sécurité routière visent essentiellement à compresser dans un seuil raisonnable, la fréquence et la gravité des accidents de la circulation routière en Guinée. Il a souligné que les participants à la réunion des travaux du Comité interministériel ont été invités à se pencher sur les modalités d’organisation de cette activité, autour des éléments, notamment, la définition des principales phases de l’organisation des états généraux, l’opportunité de conduire des consultations au niveau local, les thématiques sur lesquelles porteront les travaux, l’appui des partenaires techniques et financiers, les modalité de choix des membres du comité d’organisation et le chronogramme. « Les thématiques sont largement abordées dans l’article 2 de l’arrêté portant création du Comité Interministériel chargé de l’organisation des états gPréparatifs des états généraux de la sécurité routière
Ibrahima kabèlè Camara fait le point
Face aux nombreux cas d’accidents de circulation enregistrés ces derniers temps, le gouvernement guinéen, à travers son département de tutelle entend mettre les bouchées doubles. C’est dans cette optique qu’il s’est proposé d’organiser les états généraux de la sécurité routière. Ibrahima kabèlè Camara, ministre de la Sécurité et de la protection civile, a rappelé que les objectifs poursuivis dans l’organisation des états généraux de la sécurité routière visent essentiellement à compresser dans un seuil raisonnable, la fréquence et la gravité des accidents de la circulation routière en Guinée. Il a souligné que les participants à la réunion des travaux du Comité interministériel ont été invités à se pencher sur les modalités d’organisation de cette activité, autour des éléments, notamment, la définition des principales phases de l’organisation des états généraux, l’opportunité de conduire des consultations au niveau local, les thématiques sur lesquelles porteront les travaux, l’appui des partenaires techniques et financiers, les modalité de choix des membres du comité d’organisation et le chronogramme. « Les thématiques sont largement abordées dans l’article 2 de l’arrêté portant création du Comité Interministériel chargé de l’organisation des états généraux, à savoir : l’examen de la problématique de la mobilité dans la ville de Conakry, la mobilité interurbaine et urbaine, les travaux routiers, la sécurité et la circulation routière, le rôle des organes et des agents de l’Etat, l’actualisation du cadre institutionnel, légal et réglementaire ainsi que le renforcement des capacités opérationnelles des services de sécurité », a-t-il rappelé, ajoutant que la problématique de la gouvernance du secteur de la sécurité routière ainsi que la protection civile après accidents de la circulation ont été également intégrées.
énéraux, à savoir : l’examen de la problématique de la mobilité dans la ville de Conakry, la mobilité interurbaine et urbaine, les travaux routiers, la sécurité et la circulation routière, le rôle des organes et des agents de l’Etat, l’actualisation du cadre institutionnel, légal et réglementaire ainsi que le renforcement des capacités opérationnelles des services de sécurité », a-t-il rappelé, ajoutant que la problématique de la gouvernance du secteur de la sécurité routière ainsi que la protection civile après accidents de la circulation ont été également intégrées.

Ousmane Diallo

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page