Etats-Unis: Hillary Clinton visée par une enquête du FBI Politique Reviewed by Momizat on . La police fédérale américaine (FBI) a commencé à enquêter sur les emails controversés de Hillary Clinton, contactant son avocat ainsi qu'une entreprise ayant tr La police fédérale américaine (FBI) a commencé à enquêter sur les emails controversés de Hillary Clinton, contactant son avocat ainsi qu'une entreprise ayant tr Rating: 0

Etats-Unis: Hillary Clinton visée par une enquête du FBI Politique

U.S. Secretary of State Hillary Clinton delivers remarks at the State Department in Washington on the deaths of U.S. embassy staff in Benghazi in this September 12, 2012 file photo. Clinton said December 19, 2012, she accepted the findings of an independent panel that faulted the State Department over the deadly September attack and had ordered widespread changes to bolster US. Diplomatic security overseas. REUTERS/Gary Cameron/Files   (UNITED STATES - Tags: POLITICS CIVIL UNREST)

La police fédérale américaine (FBI) a commencé à enquêter sur les emails controversés de Hillary Clinton, contactant son avocat ainsi qu’une entreprise ayant travaillé sur les serveurs de l’ex-secrétaire d’État et actuelle candidate à la Maison Blanche, selon un article du Washington Post paru ce mercredi.

La polémique sur ces courriels, déclenchée au moment où Mme Clinton brigue l’investiture démocrate pour la présidentielle de 2016, porte sur le fait que les courriers ont été envoyés ou reçus sur une messagerie et un serveur privés et non sur un compte gouvernemental, comme c’est la règle pour le chef de la diplomatie, poste qu’elle a occupé entre 2009 et 2013.

Le contenu des messages ou l’attitude de l’ex-secrétaire d’État ne sont pas les sujets de l’enquête. La police fédérale s’intéresse uniquement à la sécurité informatique des serveurs et autres systèmes utilisés par Hillary Clinton pour envoyer et recevoir les emails controversés. Le FBI cherche aussi à savoir comment ces courriels sont stockés à l’heure actuelle.

Il a, pour ce faire, contacté une compagnie informatique, Platte River Networks, basée dans l’ouest des États-Unis, qui a travaillé sur les systèmes informatiques privés de Mme Clinton. « Le gouvernement cherche à obtenir des assurances concernant le stockage de ces documents. Nous coopérons de façon active », a déclaré au Washington Post l’avocat de Mme Clinton, David Kendall, confirmant avoir été contacté par le FBI.

Les détracteurs de Hillary Clinton assurent qu’elle avait l’intention d’échapper à l’archivage officiel de ses correspondances. L’ancienne secrétaire d’État rétorque qu’elle a fait le tri dans ses messages fin 2014 et transmis au département d’État toutes ses communications diplomatiques, soit 55.000 pages imprimées.

L’équipe de campagne de Hillary Clinton s’est abstenue de tout commentaire sur l’enquête du FBI. Le porte-parole de la candidate, Nick Merrill, a rappelé au Washington Post qu’une procédure pour rendre publics les emails était en cours, réclamant qu’elle soit accélérée.

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page