Etats-Unis: les révolutions de palais de la Maison Blanche Reviewed by Momizat on . Réunion du cabinet Trump, juillet 2017 (illustration): depuis l'entrée en fonction du nouveau président américain il y a six mois, les changements de collaborat Réunion du cabinet Trump, juillet 2017 (illustration): depuis l'entrée en fonction du nouveau président américain il y a six mois, les changements de collaborat Rating: 0

Etats-Unis: les révolutions de palais de la Maison Blanche

Réunion du cabinet Trump, juillet 2017 (illustration): depuis l’entrée en fonction du nouveau président américain il y a six mois, les changements de collaborateurs ont été d’une ampleur inédite. REUTERS/Joshua Roberts

Après le départ du directeur de la communication de la Maison Blanche, Anthony Scaramucci, limogé lundi 31 juillet par le président Donald Trump après seulement 10 jours en poste, on ne dénombre pas moins d’une dizaine de départs ou d’évictions à la Maison Blanche en un peu plus de six mois de présidence. Un record dans l’histoire récente.

En un peu plus de six mois de présidence, Donald Trump a eu 3 directeurs de la communication. Se sont succédés Michael Dubke, Sean Spicer et enfin l’homme d’affaires Anthony Scaramucci, tombé lundi suite à des déclarations obscènes et injurieuses publiées dans l’hebdomadaire The New Yorker, à l’encontre de Reince Priebus, ancien secrétaire général de la Maison Blanche et Steve Bannon, conseiller stratégique de Donald Trump.

Ce nouveau limogeage intervient au terme d’une des semaines les plus chaotiques depuis l’investiture du président Donald Trump en janvier dernier. Cette séquence a été marquée d’une part par l’échec au Sénat d’une réforme de la loi sur l’assurance maladie de Barack Obama, puis par la démission du porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer, et enfin le renvoi du secrétaire général Reince Priebus.

Cette série de démissions et limogeages a commencé par le renoncement forcé en février du général Flynn, l’ancien conseiller à la sécurité nationale, suite aux révélations sur les collusions entre l’entourage du président et des responsables russes. En mai, c’est le patron du FBI James Comey qui a été limogé.

Les erreurs de casting ont certes existé lors des précédentes présidences, mais de cette ampleur, c’est inédit.
RFI

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page