Faya Milimono: « Alpha Condé ne doit pas être réélu… » Reviewed by Momizat on . Dans une déclaration, Dr Faya Millimono le président du Bloc Libéral (BL) dresse un bilan contre le régime de Alpha Condé, qu’il accuse d’utiliser la politique Dans une déclaration, Dr Faya Millimono le président du Bloc Libéral (BL) dresse un bilan contre le régime de Alpha Condé, qu’il accuse d’utiliser la politique Rating: 0

Faya Milimono: « Alpha Condé ne doit pas être réélu… »

faya mDans une déclaration, Dr Faya Millimono le président du Bloc Libéral (BL) dresse un bilan contre le régime de Alpha Condé, qu’il accuse d’utiliser la politique de « diviser pour régner », au lieu de s’occuper des problèmes essentiels de la Guinée et les grands défis du développement.

Lisez !

Le Bloc Libéral (BL) dénonce la coercition que le régime d’Alpha Condé exerce sur les Guinéens qui ne militent pas dans le RPG. Le dernier cas est la destitution de Monsieur Fara Désiré Koudouno, Maire de la Commune Rurale (CR) de Koundou, Préfecture de Guéckédou. Selon le régime, il aurait été limogé pour « faute lourde ». En réalité, le Maire de la CR de Koundou a été destitué parce qu’il est (a) membre du RDIG de l’Honorable Jean-Marc Téliano et (b) il a refusé de quitter le RDIG pour adhérer au RPG. Ces deux faits constituent la « faute lourde » que lui reproche le régime.

La pression du régime sur le Maire a été graduelle. Avant de le limoger, plusieurs étapes ont été franchies. Le Préfet a d’abord commencé par remplacer tous les conseillers municipaux autour du Maire par les militants extrémistes du RPG. Ensuite, son épouse, Madame Koundouno née Koumba Victorine Koundouno, qui était Proviseure du Lycée de Koundou, a été relevée de ses fonctions Il faut signaler qu’en plus d’être l’épouse du Maire, Koumba Victorine a été relevée de ses fonctions peu après avoir reçu la délégation du BL à sa résidence privée. Cet évènement a été considéré comme « faute lourde » par le régime néofasciste d’Alpha Condé. Le BL fustige cette tentative d’embrigadement par le régime vis-à-vis des fonctionnaires, qui sont considérés comme étant le bétail électoral d’Alpha Condé. Pour asservir les dirigeants à libre conscience politique, il utilise la corruption, l’intimidation ou les deux à la fois. Les dirigeants qui lui tiennent tête son destitués comme le Maire Fara Désiré Koundouno.

C’est pourquoi, le BL est convaincu qu’Alpha Condé garde ou œuvre à placer aux directions des communes rurales et urbaines les personnes qui sont à sa dévotion. C’est cela qui justifie la détermination de l’opposition républicaine à exiger l’organisation des élections communales avant les présidentielles, comme cela se devait pour éviter une fraude électorale de grande envergure ; et cette recomposition doit être faite impérieusement avant le 11 octobre 2015. Une telle attitude de l’opposition est d’autant plus justifiable que Monsieur Alpha Condé est candidat à sa propre succession.

C’est aussi dans le cadre de la même politique d’exclusion que s’inscrit la destitution de nombre de cadres de l’Administration Guinéenne—non inféodés au RPG. Ces genres de combines politiciennes d’Alpha Condé révèlent son opposition au multipartisme et à la liberté d’opinion des Guinéens. Faits qui violent les Articles 26 et 7 de la Constitution de notre pays. Cette orientation mentale anti-démocratique de l’homme transparait dans l’acharnement à vouloir embrigader ou phagocyter les partis et militants de l’opposition dans la fallacieuse alliance Arc-en-ciel. En fait, Alpha Condé aspire à instaurer un régime de parti-Etat en Guinée ; le genre de parti-cancer qui a retardé ou détruit les pays qui ont adopté les régimes socialo-communistes de la période d’après-guerre.

Il est de plus en plus évident que sous la présidence d’Alpha Condé, l’exclusion, la répression et la division des populations sont devenues plus graves que jamais ! En effet, depuis 1958 jusqu’à nos jours, jamais les Peuhls des Roundés n’ont aussi été opposés aux Peuhls éleveurs; jamais les différents groupes ethniques résidents en Guinée Forestière n’ont été aussi dressés les uns contre les autres. Il est ainsi démontréque l’homme est un fervent adepte de la pratique dite de « diviser pour régner » de Nicholas Machiavel. En réalité, Alpha Condé ne peut pêcher qu’en eau trouble. C’est pourquoi, il fait usage de la politique politicienne, art qu’il maitrise le mieux, pour couvrir sa performance approximative quant à la gestion de la chose publique.

En conclusion, il est aujourd’hui de notoriété publique qu’Alpha Condé a gravement paralysé la démocratie en Guinée tout en aggravant la misère des populations. Ceci est un paradoxe troublant quand on sait que la Guinée a les plus grands dépôts de bauxite et de minerai de fer au monde ; et en plus, le pays est le château d’eau de l’Afrique de l’Ouest, avec d’énormes potentialités agricoles. La Guinée est trop riche pour que ses populations continuent de vivre dans la profonde misère. Il faut une rupture radicale et immédiate pour permettre aux Guinéens de vivre comme Dieu l’a voulu en faisant de la Guinée le pays de scandale géologique. C’est pour cette raison, parmi d’autres, que le BL demande à tous Guinéens patriotes de voter pour son candidat 2015. Alpha Conde ne doit pas être réélu pour faibles performances économiques et pour autocratie qui constituent de vraies fautes lourdes.

Fait à Conakry le 27 Juillet, 2015

Le Bloc Libéral

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page