Fête internationale du travail : Quand le Président Alpha Condé ramène les syndicalistes à l’ordre Reviewed by Momizat on . Les centrales syndicales CNTG, USTG, UGTG, UDTG, CGSL et CGTG ont organisé ce vendredi au Palais du peuple, le 1er mai, 129ème anniversaire de la fête internati Les centrales syndicales CNTG, USTG, UGTG, UDTG, CGSL et CGTG ont organisé ce vendredi au Palais du peuple, le 1er mai, 129ème anniversaire de la fête internati Rating: 0

Fête internationale du travail : Quand le Président Alpha Condé ramène les syndicalistes à l’ordre

csm_Ordre_1_82f1664492Les centrales syndicales CNTG, USTG, UGTG, UDTG, CGSL et CGTG ont organisé ce vendredi au Palais du peuple, le 1er mai, 129ème anniversaire de la fête internationale du travail sous le thème : « Ebola, paix et sécurité aux lieux de travail ».

 

C’est le Président de la République, le Pr Alpha Condé qui a présidé cette cérémonie qui a connu une forte mobilisation des travailleurs des différentes organisations syndicales. On notait aussi  la présence des membres du gouvernement, des responsables des structures syndicales et patronales.

Tout a commencé par une minute de silence à la mémoire des syndicalistes disparus.

Dans son intervention, Amadou Diallo, Secrétaire générale de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG) a indiqué que le monde du travail est touché par l’épidémie d’Ebola qui a entrainé la fermeture de certaines entreprises et le licenciement des travailleurs.

Malgré tout, le Secrétaire général de la CNTG a apprécié les négociations entre le gouvernement et le mouvement syndical ayant permis l’augmentation des salaires des travailleurs à 40%.

Sur cet élan, Amadou Diallo a invité le gouvernement à poursuivre les efforts pour l’application du reste des accords en faveur des travailleurs.

Toutefois, le Secrétaire général de la CNTG a évoqué le problème d’insécurité qui affecte les travailleurs avant de solliciter des dispositions au niveau du gouvernement pour juguler ce fléau. Il a également sollicité la régularisation de la situation des travailleurs de Fria, SOTELGUI, FERALUX et Enco 5.

Après cette déclaration du Secrétaire général de la CNTG, Luis Mbemba Soumah de l’USTG  a fait savoir la détermination du mouvement syndical à lutter contre Ebola. Il a en outre invité les acteurs politiques à privilégier le dialogue pour une sortie de crise que connait le pays.

Présentant le cahier de charge, Pascal Haba, Secrétaire général de CGSL a énuméré les points au nombre desquels, il a cité la protection sociale des travailleurs, opération de l’assurance maladie, la suppression des barrages non conventionnels, l’annulation des taxes prélevés sur les travailleurs, l’émission des pièces de monnaie et des coupures de 100, 500 et 1.000 GNF pour faciliter les opérations.

De son côté, la Présidente de la Confédération patronale des entreprises de Guinée (CPEG), Hadja Gnouma Traoré a salué les syndicalistes pour les négociations collectives qu’ils ont toujours privilégiées en faveur des travailleurs.

Le porte parole du gouvernement, Albert Damantang Camara a rappelé les 100% d’augmentations de salaires des travailleurs que le gouvernement a fait de 2011 à 2015 avant d’annoncer, qu’il y aura de nouvelles augmentations allant jusqu’à 40%.  Il a aussi souligné l’adoption d’un code de travail. Comme pour dire que le gouvernement est toujours déterminé à l’amélioration des conditions de travail. Ce qui a été suivi par le défilé des motards des syndicats sur l’esplanade du Palais du peuple.

Avant de clôturer cette cérémonie, le Président de la République a indiqué que c’est avec tristesse que le 1er mai est célébré en ce sens que d’après lui, cette fête coïncide avec l’épidémie d’Ebola. Pour le Président de la République, cette maladie s’est étendu parce qu’il y a trop de démagogie et que les gens ne disent la vérité aux travailleurs.

Le Président Alpha Condé a saisi cette occasion pour revenir sur certaines pratiques qui ont mis ce pays en retard. Au nombre de ces pratiques, le Pr Alpha Condé a cité la privatisation des usines qui appartenaient à l’Etat, l’anarchie qui était installée, la ratification de certaines conventions non profitables à la Guinée et notamment le secteur des transports, énergie et télécommunication.

Dans un langage franc et direct, le chef de l’Etat a fait savoir que le gouvernement a renoncé à beaucoup de choses pour satisfaire les revendications des syndicats. De ce fait, le Président Alpha Condé a invité les syndicalistes d’être responsables pour dire la vérité aux travailleurs.

Sur la même lancée, le Président de la République a fait savoir les reformes qu’il a engagées au niveau de la justice et de la sécurité qui ont porté fruit. Egalement, le Pr Alpha Condé  a mis un accent sur la formation des jeunes et un appui aux femmes qui font partie de ses préoccupations.

Au regard de toutes ces réalités, le Président Alpha Condé a rassuré que la Guinée va avancer et que l’Ebola quittera le pays. Et pour cela, il a sollicité la participation de chacun et de tous.

 

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page