Guinée : des militants de l’opposition condamnés pour « attroupement sur la voie publique » Reviewed by Momizat on . Les tribunaux de Dixinn (banlieue de Conakry) et Matam, ont prononcé des décisions de justice à l'encontre de prévenus accusés d'avoir participés aux manifestat Les tribunaux de Dixinn (banlieue de Conakry) et Matam, ont prononcé des décisions de justice à l'encontre de prévenus accusés d'avoir participés aux manifestat Rating: 0

Guinée : des militants de l’opposition condamnés pour « attroupement sur la voie publique »

marche_guineenneLes tribunaux de Dixinn (banlieue de Conakry) et Matam, ont prononcé des décisions de justice à l’encontre de prévenus accusés d’avoir participés aux manifestations du 13 et 14 avril.

Quinze militants de l’opposition guinéenne, tous arrêtés pendant les manifestations politiques des 13 et 14 avril, ont été jugés mercredi 15 avril pour flagrant délit d’ »attroupement sur la voie publique », par le tribunal de première instance de Dixinn, dans la banlieue de Conakry.

Sept d’entre eux ont été reconnus coupables et condamnés à deux mois de prison ferme, et trois autres à deux mois de prison avec sursis. Parmi ces derniers, Abdoul Wahab Diallo, 64 ans, serait un maître coranique. Il dit avoir été arrêté près du marché de Taouyah (commune de Ratoma), où il se rendait pour chercher sa femme, après avoir entendu des coups de feu. Les cinq autres prévenus, dont une femme (Aïssatou Sow), ont été relaxés pour délit non constitué.

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page