Guinée: quand les ministres flambent l’argent dans les maquis Reviewed by Momizat on . Un, deux, cinq, dix, vingt millions de nos francs et des liasses de billets de cent euros sont déversés chaque week-end dans les boites de nuits de la place par Un, deux, cinq, dix, vingt millions de nos francs et des liasses de billets de cent euros sont déversés chaque week-end dans les boites de nuits de la place par Rating: 0

Guinée: quand les ministres flambent l’argent dans les maquis

Un, deux, cinq, dix, vingt millions de nos francs et des liasses de billets de cent euros sont déversés chaque week-end dans les boites de nuits de la place par des ministres et certains hauts cadres dont nous taisons pour le moment les noms, pour des raisons de la déontologie.
Ces autorités de l’Etat depuis qu’elles sont aux affaires, mènent une vie ostentatoire. Elles gaspillent de l’argent des contribuables au su et vu de tout le monde. Connues de tous à travers les quartiers de Conakry, ces Guinéens « news Born » flambent l’argent public sans peur ni crainte. Leurs lieux de rencontre ? Minière, Kaporo, Nongo, Lambayi, Cobaya, Yattaya, Sonfonia, Dubreka, Coya…Où des villas sont aménagées et transformées en maquis luxieux, pour la circonstance. Ils ont quitté la commune de Kaloum pour se transporter dans les quartiers périphériques. Tous les samedis, les dimanches, ils envahissent les maquis et autres night-clubs, en galantes compagnies pour distribuer de l’argent aux Dj et autres courtisans.
Quand on sait que le pays traverse une crise et les populations tirent le diable par la queue, ces genres de comportement des autorités, dans les bars, doivent être sanctionnés.

Aminata Camara pour Conakryplanete.info

654282882

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page