Indépendance en Tanzanie: Le président John Magufuli ramasse les ordures dans la ville Reviewed by Momizat on . La traditionnelle fête d’indépendance a fait place à une campagne de ramassage d’ordure. Le président de la république récemment élu s’est lui-même mis à nettoy La traditionnelle fête d’indépendance a fait place à une campagne de ramassage d’ordure. Le président de la république récemment élu s’est lui-même mis à nettoy Rating: 0

Indépendance en Tanzanie: Le président John Magufuli ramasse les ordures dans la ville

president tanzanieLa traditionnelle fête d’indépendance a fait place à une campagne de ramassage d’ordure. Le président de la république récemment élu s’est lui-même mis à nettoyer la ville de ses ordures comme un citoyen lambda. John Magufuli a estimé qu’il est « simplement honteux que nous dépensions tant d’argent pour célébrer 54 ans d’indépendance quand notre peuple meurt de choléra ».

En effet, 150 personnes ces trois derniers mois en Tanzanie sont décédées de choléra selon l’Organisation mondiale de la santé. Sans aucune procédure, le président s’est fondu dans la masse pour ramasser sachets plastiques, feuilles mortes aux côtés d’une dizaine de pêcheurs. La population regardait la scène avec une stupéfaction mêlée d’admiration. Anyitike Mwakitalima, un habitant du quartier n’a u s’empêcher de déclarer : « La Tanzanie a changé, c’est une nouvelle Tanzanie ».

Il n’y a pas que les habitants qui soient sous le charme d’une telle initiative. L’ancien président Jakaya Kikwete, qui avait quitté ses fonctions au début novembre après avoir accompli les deux mandats autorisés par la Constitution a salué l’action de son successeur. « Je suis satisfait des mesures qu’il prend pour lutter contre l’inefficacité, l’évasion fiscale et toutes les malversations commises dans l’exercice d’une charge publique. Je suis très fier de lui« .

En quelques semaines, M. Magufuli a multiplié les initiatives visant à combattre la corruption et le gaspillage d’argent public. Il a notamment imposé la suspension des voyages à l’étranger non impératifs pour les responsables gouvernementaux, interdit l’achat de billets d’avion en classe affaires pour ses ministres et réclamé que les réunions du gouvernement aient lieu dans des bâtiments publics plutôt que dans de luxueux hôtels.

Vanessa A.

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page