Indignation, voilà le sentiment qui anime les Sénégalais après la caricature de Jeune Afrique sur serigne Touba Reviewed by Momizat on . Vendredi 29 Janvier 2016- Indignation, voilà le sentiment qui anime les Sénégalais après la caricature du dessinateurDamien Glez Rechercher Damien Glez du magaz Vendredi 29 Janvier 2016- Indignation, voilà le sentiment qui anime les Sénégalais après la caricature du dessinateurDamien Glez Rechercher Damien Glez du magaz Rating: 0

Indignation, voilà le sentiment qui anime les Sénégalais après la caricature de Jeune Afrique sur serigne Touba

serigne_touba21Vendredi 29 Janvier 2016- Indignation, voilà le sentiment qui anime les Sénégalais après la caricature du dessinateurDamien Glez Rechercher Damien Glez du magazine Jeune Afrique du vénéré guide des mouridesSerigne Touba Rechercher Serigne Touba , Cheikh Ahmadou Bamba pour illustrer un article avec comme titre : «AffaireWaly Seck Rechercher Waly Seck : jeu de sacs à mains, jeu de vilains…».

Une caricature que les sénégalais qualifient de manque de respect incompréhensible et qui a provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux. La page Facebook deDamien Glez Rechercher Damien Glez a été particulièrement inondée d’insultes et de menaces. En voici quelques réactions.

Khadim Sylla : «Ils ont osé caricaturer le maître, ça ne m’étonne pas qu’ils caricaturent le serviteur éternel de son maître.»

Cheikh Dia Beye : «Tu ignores dans quelle merde tu t’es fourré en caricaturant notre vénéré Cheikh. Tu vas le regretter toi et ta famille sale fils de…»

Fall Lilou : «Vous osez caricaturerSerigne Touba Rechercher Serigne Touba pour un vulgaire artiste? Vous ne savez pas dans quoi vous vous êtes embarqués.»

Le khalif Général des Mourides dans une déclaration lu par son porte parole a répondu au journal de Bachir Ben Yahmed.

Serigne Bass Abdou Khadre, livre ses impressions sur cette caricature insolente publiée sur le site de Jeune Afrique. Serigne Bass, comme on le surnomme affectueusement, a alerté en « haut lieu ». En clair, il a tenu à avertir le chef de l’Etat sur cette affaire aux allures de provocation à la communauté mouride. Aux dernières nouvelles, la caricature a été retirée du site de J.A. En tous les cas, Touba, comme annoncé par Serigne Bass a fini de prendre des mesures sur cette affaire.

De son côté Jeune Afrique a après avoir changé la photo d’illustration a fini par retirer purement et simplement l’article en questions.

« Nous avons publié, le 28 janvier, une première version d’un dessin de presse de notre dessinateur Glez, qui intégrait une photo du fondateur de la confrérie mouride, Cheikh Ahmadou Bamba. Compte tenu de l’incompréhension de nombreux lecteurs et de l’émotion suscitée au Sénégal, nous avons préféré supprimer ce dessin et le texte qui l’accompagnait.

Avec ce dessin, notre intention n’était pas de blesser qui que ce soit, et encore moins de porter atteinte à Cheikh Ahmadou Bamba, mais de dénoncer la bêtise de ceux qui ne font pas la différence entre un caftan et une robe, avec toutes les déductions faciles et infondées qui pourraient en découler. Une simple analogie humoristique avec l’« affaireWaly Seck Rechercher Waly Seck », donc. Nous comprenons néanmoins parfaitement que ce dessin ait pu choquer et présentons nos sincères excuses à tous ceux qui ont été offensés.

Sidy Djimby Ndao, Dakar

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page