Kenya : Ouverture de la Conférence de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) Reviewed by Momizat on . La 10ème Conférence ministérielle de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) s’est ouverte mardi dans la capitale kényane Nairobi, avec un appel au renforceme La 10ème Conférence ministérielle de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) s’est ouverte mardi dans la capitale kényane Nairobi, avec un appel au renforceme Rating: 0

Kenya : Ouverture de la Conférence de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC)

OMCLa 10ème Conférence ministérielle de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) s’est ouverte mardi dans la capitale kényane Nairobi, avec un appel au renforcement du régime commercial mondial.

Le président kényan Uhuru Kenyatta et son homologue du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, ont rejoint les ministres du Commerce et les diplomates à la cérémonie d’ouverture du rassemblement, le premier du genre organisé en Afrique en deux décennies.

Dans son discours d’ouverture, M. Kenyatta a souligné que l’établissement d’un fort système commercial multilatéral basé sur des règles est important pour relancer la croissance et la prospérité.

« Il existe un consensus global sur le besoin de résoudre les grandes crises mondiales comme la pauvreté, l’insécurité et l’inégalité en augmentant le commerce », a expliqué M. Kenyatta.

Environ 6000 représentants des 162 Etats membres de l’OMC participent à la réunion de quatre jours à Nairobi qui discutera des résolutions antérieures qui ont pour but de promouvoir le commerce équitable de marchandises et de services.

Les négociateurs devraient atteindre un consensus sur les questions épineuses concernant les subventions agricoles, le commerce des services et les biens environnementaux ainsi que le soutien des pays les moins développés pendant la conférence.

« J’appelle les équipes négociatrices à atteindre un compromis réciproquement acceptable dans les domaines comme les subventions dans le secteur agricole et les barrières non tarifaires », a déclaré M. Kenyatta aux ministres du Commerce, ajoutant que les pays africains souhaitent faire partie intégrante d’un régime commercial mondial qui soit juste, inclusif et écologique.

Les ministres du Commerce discuteront également des clauses des accords de Doha et de Bali qui prévoient l’établissement d’un régime commercial libéralisé et équitable pour accélérer la croissance économique mondiale.

La présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, a déclaré quant à elle que la conférence ministérielle de l’OMC a apporté une opportunité en or à la communauté internationale lui permettant de relancer les négociations commerciales qui stagnaient.

« Nous avons hâte de voir l’adoption d’une déclaration de Nairobi qui fixe la marche à suivre du commerce multilatéral. Les résultats de ce sommet historique devraient se concentrer sur les moyens d’encourager le commerce mondial et d’atteindre la prospérité », a-t-elle poursuivi.

La conférence ministérielle bisannuelle de l’OMC sert de plateforme à la communauté internationale pour prendre conscience des progrès réalisés dans la mise en place du système commercial multilatéral équitable basé sur les règles.

Roberto Azevedo, directeur général de l’OMC, a déclaré que le multilatéralisme soutient les efforts visant à résoudre les problèmes mondiaux comme la pauvreté, l’inégalité et la dégradation de l’environnement.

« Grâce à l’esprit ravivé du multilatéralisme, nous avons désormais un accord climatique qui nous a inspiré l’accélération des négociations conduisant à un accord qui valorise le commerce international », a ajouté M. Azevedo.

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page