Le Gouvernement répond aux menaces de Cellou Dalein Diallo…!! Reviewed by Momizat on . Le autorités guinéennes viennent de se prononcer sur la menace de Cellou Dalein Diallo, qui n’exclue pas de faire appelle à la rue pour contester les résultats Le autorités guinéennes viennent de se prononcer sur la menace de Cellou Dalein Diallo, qui n’exclue pas de faire appelle à la rue pour contester les résultats Rating: 0

Le Gouvernement répond aux menaces de Cellou Dalein Diallo…!!

fallLe autorités guinéennes viennent de se prononcer sur la menace de Cellou Dalein Diallo, qui n’exclue pas de faire appelle à la rue pour contester les résultats de l’élection présidentielle. Le Gouvernement guinéen à travers le ministre des Affaires Etrangères a rappelé que le recours à la cours constitutionnelle ne constitue une obligation pour aucun des candidats.

 « Nous avons demandé que tous, (Gouvernement comme opposition), travaillions pour le renforcement de l’Etat de Droit en Guinée. On a recommandé que tous les candidats se réfèrent à la  Cour Constitutionnelle. Mais on ne force pas un candidat à se référer à la Cour Constitutionnelle, chacun a la liberté de le faire » a indiqué le Chef de la diplomatie guinéenne, François Lounceny Fall.

Dans une déclaration rendue publique ce samedi 17 octobre 2015, le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée a réitéré sa position de ne point reconnaître les résultats qui seront proclamés dans les prochaines heures par la Commission électorale nationale indépendante. Cellou Dalein Diallo a ensuite lancé une invite à ses compatriotes à faire usage de leur droit à la manifestation.

« Au vu de ces multiples irrégularités, le collège des sept (7) autres candidats a déjà décidé de ne pas reconnaître les résultats de ce scrutin. Je confirme mon adhésion totale à cette décision. Je ne ferai pas non plus de recours auprès de la cour constitutionnelle.

 J’inviterai le moment venu les autres candidats et tous  les citoyens qui  sont les vraies victimes de ce hold-up électoral à organiser conformément à la loi, des manifestations pacifiques pour exprimer notre indignation et protester contre ce grave déni de démocratie. En attendant, je demande à tous les Guinéens de faire preuve de retenu et d’éviter toute forme de violence » a lancé Cellou Dalein Diallo.

De son côté, le Gouvernement guinéen promet d’appliquer la loi pour faire respecter l’autorité de l’Etat et éviter des troubles dans le pays.

« Ce qui n’est pas acceptable, c’est de laisser la Cour Constitutionnelle et de se tourner vers la rue. En ce moment là on sera en face de la loi, s’il y a des violences ou autre, la justice en tirera les conséquences »,  a réagi le chef de la diplomatie guinéenne au cours d’un entretien avec un journaliste d’Africaguinee.com.

Le principal adversaire du président Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo, qui conteste d’ores et déjà les résultats de l’élection présidentielle, a annoncé ce samedi 17 octobre 2015, dans une déclaration qu’il ne fera pas de recours devant la Cour Constitutionnelle. Le candidat de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) n’exclue pas d’appeler à des manifestations pacifiques, pour exprimer  son désaccord.

« Si les manifestations sont pacifiques, il n’y a pas de problème. Si on n’attaque pas des personnes et leurs biens, il est libre d’organiser des manifestations pacifiques. Mais s’il y a des violences et que des biens des citoyens ou des personnes soient attaqués, en ce moment la justice fera son devoir », répond le ministre d’Etat François Fall.

« Nous appelons au calme, à la raison et demander à tous de se référer à la Loi. Le peuple a trop souffert, la Guinée va se tourner vers son véritable programme de développement pour le bien des populations. Cela ne peut se faire que dans la paix », a lancé le Chef de la diplomatie guinéenne.

Diallo Boubacar 1

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page