Le Président de la Rue Publique, rencontre le Président de la République (Par Ben Daouda Touré) Reviewed by Momizat on . L’Opposition guinéenne s’est arrangée derrière le Président de la Rue Publique, Mr. Cellou Dalein Diallo, ancien Commandant de bord d’Air Guinée ; une compagnie L’Opposition guinéenne s’est arrangée derrière le Président de la Rue Publique, Mr. Cellou Dalein Diallo, ancien Commandant de bord d’Air Guinée ; une compagnie Rating: 0

Le Président de la Rue Publique, rencontre le Président de la République (Par Ben Daouda Touré)

condeL’Opposition guinéenne s’est arrangée derrière le Président de la Rue Publique, Mr. Cellou Dalein Diallo, ancien Commandant de bord d’Air Guinée ; une compagnie portée disparut depuis le naufrage du navire Le Simandou dans les océans de la corruption avec les rails du Niger, la conserverie de Mamou, la scierie de N’Zerekore  ainsi que 78 autres unités de production. Une catastrophe nationale qui n’est pas le sujet d’aujourd’hui.

Je disais donc que l’Opposition à la République se manifeste depuis Mars 2015, par le rejet de tout ce que notre jeune Démocratie peut offrir de mieux à la Nation :

« Nous ne reconnaissons plus la CENI, nos représentants ont choisi leur  indépendance conformément à la loi qui conditionne le fonctionnement de cette organisation, alors que nous luttons contre la République. Ils nous ont trahi» ;

« Nous refusons de siéger à l’Assemblée Nationale, parce qu’on nous oblige à participer à l’élaboration des lois qui fortifieront l’Etat et la République» ;

« Nous ne reconnaissons plus le Président de la République, parce qu’il construit des routes, des ponts, des barrages et bientôt Kaleta sans notre avis ; ces actes sont contraires aux accords secrets de 2010 qui lui ont porté au Pouvoir ; il vend du riz à bas prix aux populations pour faire tomber les commerçants ; ça c’est illégal et illégitime, il doit partir » ;

« Nous bloquerons toutes les rues de Ratoma et la Guinée mourra plusieurs fois ; chaque lundi et chaque Jeudi nous tuerons Conakry et personne ne verra son cadavre » ;

« Nous ne reconnaissons plus les Ambassadeurs de France et des Etats Unis qui passent tout leur temps à chercher les cimetières des villes mortes depuis deux mois » ;

« Unanimement et par un vote massif, nous élisons El hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo, l’homme de Dakar, Président de la Rue Publique, n’en  déplaise au Président de la République ; s’il veut la paix il sait désormais avec qui négocier »

Bilan : 127 Ecoles fermées à Ratoma où les enfants se terrent à la maison ;  toutes les écoles y sont fermées alors que sur le reste du territoire, à commencer par les autres communes de Conakry, les cours se déroulent normalement. Qui perd ?

Selon les radios de la Rue Publique, il y aurait eu 48 morts depuis le début des manifestations, malheureusement on ne sait pas  dans quelle Rue on cache les corps ; 448 blessés soignés dans des cliniques tenues secrètes dans la rue voisine, et 347 militants de la première rue incarcérée dans les geôles, mais le Ministre Gasama ne sait pas où sont ces prisons de haute sécurité. Qui gagne ? Cellou Dalein qui se débarrasse ainsi des enfants de pauvres analphabètes, pour une Guinée des riches  et rayonnante de savoir: seul maitre à bord, il a interdit la rue à ses enfants et à ceux de tous les dignitaires de son Parti.

Après avoir déversé des bidons d’huile de moteurs sur les chaussées, causant de multiples accidents à travers la ville, Cellou Dalein est aujourd’hui l’enfant chéri des usagers de la route de la haute banlieue ; c’est tellement amusant de voir des voitures glissées dans tous les sens sur le goudron, qu’on en demande tous les matins à Conakry ; mais malheureusement il n’y a pas encore de mort, pour qu’elles soient encore plus drôles.

Enfin c’est avec  sa couronne de roi de Ratoma, que Cellou Dalein vient d’être élu par ses pairs Président de la Rue Publique et c’est à ce titre qu’il va rencontrer le Président de la République….. Qu’est ce qu’ils vont se dire ? ICI ON SE TUE-TOI entre frères :

Alpha Conde « Dis donc dégage les rues maintenant, je dois  lutter contre Ebola » ;

Cellou Dalein « Körö, Ebola est chez ton Premier Ministre, pas dans la rue ; il faut dire à ton petit koniaka de Bafoué que la rue est à moi ; Körö vous ne pouvez pas tout avoir quand même ; les rebelles Koniaka et la rue ? Non, non, non !» ;

Alpha Conde « écoute Cellou, tu ne peux pas occuper éternellement la rue tu sais » ;

Cellou Dalein « Körö, c’est plus facile pour toi à dire, tu n’as pas Bah Oury sur le dos » ;

Alpha Conde « Ah bon ! Tu crois que c’est facile de contenir les koniaka de Matoto et les RPC de la casse ? Tu as été toi-même voir la cimenterie lors de votre dernière sortie, cela devrait de donner conseil et comprendre mon problème »;

Cellou Dalein « Si je quitte la Rue, je serais Président de quoi ? » ;

Alpha Conde « On pourrait dans ce cas parler de 2020, en attendant je trouverai un temps pour m’occuper Bah Oury, si tu as peur de lui »

Cellou Dalein « Bah Oury, Sadakadji et le petit koniaka Bafoué de ton coté »

Alpha Conde « Attendu, tu peux compter sur moi »

Cellou Dalein «  tu as parlé de 2020 ? Que feras tu de Dadis alors ? »

Alpha Conde « Occupe toi de la Rue, je m’occupe du reste »

«  Merci Körö »…. Ainsi va la Guinée

Ben Daouda Toure,

Aframglobal@aol.com

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page