Les Cinq effets néfastes des relations sexuelles sur les femmes Reviewed by Momizat on . Le sexe est bon pour votre santé et votre bien-être. Il peut stimuler votre système immunitaire, soulager le stress et les douleurs, en plus de pouvoir vous aid Le sexe est bon pour votre santé et votre bien-être. Il peut stimuler votre système immunitaire, soulager le stress et les douleurs, en plus de pouvoir vous aid Rating: 0

Les Cinq effets néfastes des relations sexuelles sur les femmes

HUMMLe sexe est bon pour votre santé et votre bien-être. Il peut stimuler votre système immunitaire, soulager le stress et les douleurs, en plus de pouvoir vous aider à mieux vous endormir. Bien que les relations sexuelles puissent être un remède naturel pour certaines femmes, elles peuvent aussi bien produire des effets néfastes sur d’autres. Voici comment vos parties de jambes en l’air peuvent vous faire du mal.

1-Une surcharge d’orgasmes

Il se peut que vous soyez trop stimulée. « Lorsqu’une stimulation clitoridienne, vaginale et parfois même rectale sont effectuées en même temps, la femme peut éprouver une surcharge du système nerveux autonome », explique Jennifer Berman, MD, directrice d’un centre de bien-être.

Cela est dû au fait que votre corps libère le processus neurochimiques pendant que vos vaisseaux sanguins se dilatent, engendrant soit des étourdissements ou la nausée, précise-t-elle. Cette situation peut également arriver aux hommes. En effet, les chercheurs ont découvert un phénomène mâle dominant similaire nommé syndrome de la maladie post-orgasmique, où les hommes ont des symptômes grippaux jusqu’à plusieurs semaines après avoir eu un orgasme.

2- La dépression
Les relations sexuelles devraient provoquer la bonne humeur, mais environ un tiers des femmes admettent s’être sentie déprimée au moins une fois après avoir obtenu un orgasme, selon une étude australienne datant de 2011. En effet, environ 10 % des femmes se sentent régulièrement triste, anxieuse, irritable ou éprouvent des regrets après avoir fait l’amour dans un contexte agréable. D’après les chercheurs, cela serait probablement dû au changement hormonal post-orgasme.

3- Des maux de tête
Le sexe peut effectivement déclencher d’horribles migraines autant chez les hommes que chez les femmes. L’International Headache Society rapporte deux types de maux de tête provoqués par une activité sexuelle. Le premier type de maux de tête est pré-orgasmique, car la pression augmente avec l’activité sexuelle.

Le deuxième type a trait à des douleurs explosives se produisant soit avant, pendant ou après l’extase. Une étude datant de 2012 publiée dans le British Journal of Medical Practitioners mentionne que les personnes ayant des migraines fréquemment sont plus susceptibles de connaître cette douleur pendant leurs parties de jambes en l’air. En effet, ces maux de tête toucheraient une personne sur cent.

4- Les allergies

Choisissez le préservatif que votre partenaire utilisera avec soin. Certaines personnes peuvent avoir une réaction allergique au latex, à la gelée spermicide et à certains lubrifiants, souligne Mme Berman. Certaines femmes sont même allergiques au sperme. « Parfois, le corps d’une femme perçoit les protéines contenues dans le sperme de leur partenaire, ce qui peut provoquer une irritation ou une brûlure », fait-elle savoir.

Les protéines en question sont uniques pour chaque homme, de sorte que les chances qu’une femme ait une évasion post-coït sont plus élevées lorsqu’elle a des relations sexuelles pour la première fois avec un nouveau partenaire. Néanmoins, cette réaction allergique diminuera au fil du temps, car elle s’habituera à cette composition chimique, affirme Mme Berman.

Vous pouvez toutefois vous protéger de toutes allergies et par le fait même des ITS en utilisant un préservatif sans latex et sans glycérine ainsi qu’un lubrifiant sans parabène.

5- L’amnésie
Le cas d’une Américaine est particulier. Une femme de 54 ans était incapable de se souvenir des dernières 24 heures de sa vie. Cette amnésie a commencé juste après avoir eu des relations sexuelles avec son mari. La femme, dont l’expérience a été signalée dans un numéro de The Journal of Emergency Medecine de 2011, a été diagnostiquée d’une amnésie globale transitoire, une maladie rare dans laquelle la mémoire disparaît soudainement et temporairement. D’après les chercheurs, cette forme d’amnésie peut être motivée par des activités physiques ardues, habituellement liées à des évènements où la personne a bien fait la fête.

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page