« Les militants convaincus doivent être fiers de l’UFDG » selon Fodé Oussou Fofana Reviewed by Momizat on . Le siège social de la minière reste intarissable, les militants s'y sont rendus massivement ce samedi 31 octobre 2015 pour s'enquérir des nouvelles du parti. Al Le siège social de la minière reste intarissable, les militants s'y sont rendus massivement ce samedi 31 octobre 2015 pour s'enquérir des nouvelles du parti. Al Rating: 0

« Les militants convaincus doivent être fiers de l’UFDG » selon Fodé Oussou Fofana

fodé oussouLe siège social de la minière reste intarissable, les militants s’y sont rendus massivement ce samedi 31 octobre 2015 pour s’enquérir des nouvelles du parti.

Aliou Condé, Secrétaire General de l’UFDG, a, dans un bref discours fustigé la mascarade électorale organisée par le régime en place. Il a profité pour demander aux militants de suivre le Président du Parti. Pour lui, la stratégie adoptée par l’UFDG reste actuellement la meilleure. Aux militants, il leur a demandé de rester sereins et de ne point écouter les discours subversifs que certains tiennent.

Quant à Fodé Oussou Fofana, Vice-Président de l’UFDG, il a commencé par mettre en garde ceux qui nourrissent l’ambition de diviser l’UFDG qu’ils n’y arriveront pas. Car, pour lui, l’UFDG est un Parti bien structuré. En ce sens, il a cité Baidy Aribot qui, lors d’une interview, décrivait l’UFDG en ces termes « l’UFDG est un Parti très bien structuré, très bien organisé qui a à sa tête un grand leader du nom de Cellou Dalein Diallo ». Pour Fodé Oussou Fofana, le principal objectif du RPG est d’infiltrer l’UFDG afin de la déstabiliser. Mais c’est peine perdu, selon Honorable Fofana.

Ensuite, Fodé Oussou rendra un vibrant hommage aux nombreux militants de l’UFDG qui sont continuellement engagés, de façon désintéressée, au service des nobles idéaux du Parti.  Il rendra aussi un hommage à tous les cadres, aux jeunes et aux femmes qui donnent le meilleur d’eux pour le succès de l’UFDG.

Plus loin, le Vice-Président de l’UFDG dénoncera l’acharnement dont sont victimes les militants de l’UFDG. Il citera le cas de la ville de Koundara où 35 membres de l’UFDG, dont le premier responsable de la Fédération qui devait présider la délégation spéciale de Koundara, sont injustement emprisonnés.

Egalement, Fodé Oussou a dénoncé l’implication du Ministre Sanoussy Bantama Sow dans l’arrestation, dans la ville voisine de Mamou, de 12 responsables de l’UFDG à Telico, 3 personnes à Bantamaya, 8 personnes à Ouré Kaba ; 1 personne à Maréla.

Pour le cas spécifique de Banankoro, Fodé Oussou a rappelé le très lourd bilan humain et matériel : des centaines de véhicules calcinés, des concessions brûlées, et plus d’une trentaine de magasins vandalisés.  Mais le plus important fut l’assassinat de 3 personnes, et la persécution du Secrétaire Fédéral et d’autres responsables de l’UFDG à Banankoro.

A N’Zérékoré, 18 personnes sont détenues.

Revenant sur le cas de Madina (Conakry) où des dizaines de magasins ont été vandalisés et détruits, Fodé Oussou Fofana estime que ces destructions sont devenues monnaie courante sous le régime Condé. Il explique que le voyage d’Alpha Condé en Inde est vain car pour lui les représentants de ces investisseurs sont en insécurité.

Parallèlement, Fodé Oussou a salué la démarche remarquable des femmes de l’UFDG qui ont, elles aussi, exigé la libération des prisonniers politiques. C’est ainsi que Fodé Oussou dénonça une justice à deux vitesses, et il lança un message au gouvernement en ces termes : « nous demandons solennellement à Alpha Condé et à son gouvernement de libérer les prisonniers. C’est cela le prix de la paix. Si Alpha Condé veut la paix, qu’il libère ceux qui sont en prison puisqu’ils n’ont rien fait ».

Concernant les textes de l’UFDG, Fodé Oussou Fofana a rappelé que toute personne qui faillira à la discipline interne sera sanctionnée comme le stipule le Règlement Intérieur de l’UFDG.

Abordant le sujet de la mascarade d’élections présidentielles de 2015, Fodé Oussou a pointé du doigt le fichier électoral. Il dit ceci : « nous sommes dans quel pays où sur une population de 11 millions d’habitants nous avons un corps électoral de 6 millions ? C’est comme si nous avions plus d’adultes que d’enfants !» Fodé Oussou a comparé le cas Guinéen à celui de la Côte d’Ivoire qui a un corps électoral de 6 millions sur une population de 20 millions. Il a, une fois de plus, dénoncé le vote des enfants mineurs et l’implication des agents de l’Administration dans le processus électoral.

Pour Fodé Oussou, les militants convaincus de l’UFDG doivent être fiers, car ils ont gagné ces élections.

Finalement, s’exprimant brièvement sur la visite de Cellou Dalein Diallo à Labé à la suite du décès du père de Diallo Sadakadji, Cellou Dalein avait un devoir de participer à l’enterrement d’un homme resté fidèle à l’UFDG.

cellule de com

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page