Les processeurs dans l’iPhone et l’iPad ont violé un brevet qui améliore leur efficacité Reviewed by Momizat on . Une technologie qui améliore l’efficacité du processeur a été utilisée dans les appareils Apple, mais elle appartenait à l’Université de Wisconsin-Madison, selo Une technologie qui améliore l’efficacité du processeur a été utilisée dans les appareils Apple, mais elle appartenait à l’Université de Wisconsin-Madison, selo Rating: 0

Les processeurs dans l’iPhone et l’iPad ont violé un brevet qui améliore leur efficacité

iphone6Une technologie qui améliore l’efficacité du processeur a été utilisée dans les appareils Apple, mais elle appartenait à l’Université de Wisconsin-Madison, selon la décision d’un jury américain.

Apple Inc pourrait faire face à 862 millions de dollars (environ 500 milliards FCFA) en dommages après qu’un jury américain ce mardi ait trouvé que la compagnie a utilisé, sans autorisation une technologie, détenue par l’Université de Wisconsin-Madison. La technologie en question se trouve dans les appareils, comme l’iPhone 6 et 6 Plus et plusieurs versions de l’iPad.

Le jury a également déclaré que le brevet de l’Université qui améliore l’efficacité du processeur, était valide. Le procès va maintenant déterminer combien d’Apple doit en dommages-intérêts. Le Wisconsin Alumni Research Foundation (Warf) a poursuivi Apple en Janvier 2014 pour la violation de son brevet de 1998 qui améliore l’efficacité des processeurs.

Le jury examinait si les processeurs d’Apple : A7, A8 et A8x trouvés dans les iPhone 5s, 6 et 6 Plus, ainsi que des versions de l’iPad, ont violé le brevet. Apple a nié toute infraction et a fait valoir que le brevet était invalide, selon des documents de la cour . Selon une récente décision du  juge William Conley, qui préside le cas, Apple pourrait payer jusqu’à 862.4 millions de dollars en dommages-intérêts.

Ces dommages ne représentent qu’une toute petite fraction des plus de 200 milliards de dollars (environ 120 000 milliards de FCFA) en liquidités qu’Apple détient dans ses comptes bancaires. Pour avoir une idée de l’ampleur de cette liquidité  : c’est presque 3 fois toute la richesse (PIB)  combinée du Ghana et de la Côte d’Ivoire. Et la richesse totale(valeur boursière) d’Apple est plus élevée que la moitié de la richesse totale (PIB) de l’Afrique.

L’Affaire : Wisconsin Alumni Research Foundation v Apple Inc au tribunal américain du district ouest du Wisconsin, n ° 14-cv-62.

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page