Lutte contre la criminalité : Ibrahima Kabèlè Camara parle de la nouvelle démarche Reviewed by Momizat on . Lancés depuis le 24 juillet dernier, les travaux du cadre de concertation de lutte contre la criminalité se poursuivent. Mis en place sur instruction du Préside Lancés depuis le 24 juillet dernier, les travaux du cadre de concertation de lutte contre la criminalité se poursuivent. Mis en place sur instruction du Préside Rating: 0

Lutte contre la criminalité : Ibrahima Kabèlè Camara parle de la nouvelle démarche

Lancés depuis le 24 juillet dernier, les travaux du cadre de concertation de lutte contre la criminalité se poursuivent. Mis en place sur instruction du Président de la République, ce cadre vise à apporter des réponses appropriées à la problématique du grand banditisme et de la criminalité dans le pays notamment à Conakry et ses environs. Selon le ministre d’Etat, ministre de la sécurité et de la protection civile, Ibrahima Kabèlè Camara, les points à l’ordre du jour des discussions s’articulaient essentiellement autour de la problématique de l’occupation illégale et anarchique des espaces côtiers, des forêts classées, et autres endroits perçus comme un facteur déterminant qui favorise la criminalité en Guinée et particulièrement dans la zone de Conakry. Il a précisé que les conclusions de ces travaux s’articulent autour de l’identification des sites à caractère criminogène dans la ville de Conakry, du déguerpissement des occupations desdits sites, de l’aménagement des sites déguerpis, de la sécurisation des sites et la pérennisation de l’action ainsi que la stratégie à développer. « Sous réserve de la validation de ces conclusions, les travaux du cadre de concertation vont se poursuivre en vue de l’élaboration d’un document final qui intégrera tous les détails relatifs aux actions ciblées », a-t-il souligné.

Mariama Bah

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page