Manipulation du fichier électoral : le hold-up en marche Reviewed by Momizat on . Ce samedi 11 juillet 2015, des représentants de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) totalement au solde du pouvoir et de son parti le RPG, so Ce samedi 11 juillet 2015, des représentants de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) totalement au solde du pouvoir et de son parti le RPG, so Rating: 0

Manipulation du fichier électoral : le hold-up en marche

0be73bcCe samedi 11 juillet 2015, des représentants de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) totalement au solde du pouvoir et de son parti le RPG, sont montés au créneau pour déclarent-ils faire le point des préparatifs du scrutin présidentiel du 11 octobre 2015. Mais personne n’est dupe car il s’agit d’une opération de communication bien orchestrée dont l’objectif machiavélique est de préparer la conscience collective ainsi que la communauté internationale au hold-up électoral en préparation dans notre pays.

Comme d’habitude c’est la caisse de résonance dénommée « Maison de la presse » qui a servi de cadre à la propagande du régime par l’intermédiaire de trois commissaires de la CENI(qui par hasard, se trouvent être trois représentants de la mouvance présidentielle au sein de l’institution). Il s’agit des Messieurs Ibrahima Kalil Keita Vice-président, Maxime Koivogui Directeur Transparence et Alpha Yero Conde Directeur Information et Communication.

Après les interminables reconnaissances au chef de l’état et les habituels remerciements et louanges qui s’en suivent, les intervenants (à tour de rôle) ont vanté les efforts « louables » de la CENI dans le processus électoral en Guinée.

Mais dans cette opération, la CENI (qui n’a d’indépendant d’ailleurs que le nom) a un tout autre objectif à peine voilé qui est celui de communiquer les statistiques des nouvelles inscriptions sur la liste électorale. Ainsi, apprend-on par exemple qu’il y a plus de nouvelles inscriptions dans la région administrative de Kankan (fief du régime et de son parti le RPG) que dans toutes les autres régions de la Guinée y compris à Conakry. Mais ce n’est pas tout car tenez-vous bien : le nombre de nouvelles inscriptions à Kankan est supérieur à celui réuni de Conakry, de Boké, de Kindia et de Mamou.

Voici en détail les statistiques de ce simulacre de révision exceptionnelle du fichier électoral :

Région administrative Nouveaux électeurs %
Kankan 370578 28,07
Nzérékoré 222947 16,89
Conakry 219466 16,62
Kindia 154548 11,71
Faranah 114912 8,70
Labé 95990 7,27
Boké 75193 5,70
Mamou 66538 5,04
Total 1320172 100

Conscients de l’irrégularité de ces résultats tout au moins interpellant, les représentants de la CENI ont tenté de justifier les chiffres alors qu’aucun journaliste présent dans la salle ne le leur demande. Selon eux, ces résultats s’expliquent par deux phénomènes :

  • « L’existence de zones minières dans la région administratives de Kankan justifie la présence importante de personnes à la recherche d’or ». Comme si les zones minières en Haute Guinée étaient un phénomène nouveau et que les chercheurs d’or ont attendu l’arrivée d’Alpha Condé au pouvoir pour commencer leurs activités.
  • « Lors de la précédente révision du fichier électoral en 2012, les régions favorables à l’opposition n’avaient pas répondu favorablement à l’opération se contentant de dénoncer la CENI et l’opérateur Sabary-Waymark ». Là aussi, on ne voit vraiment pas le lien avec l’opération de révision de 2015. Car, ce phénomène ne peut expliquer que les nouvelles inscriptions de 2012 et non celles de 2015 les deux activités étant totalement indépendantes.

Et que fait l’opposition aujourd’hui face à cette situation et notamment ses représentants au sein de la CENI. Car faut-il le rappeler, la CENI est composée de 10 membres issus de la mouvance présidentielle,10 de l’opposition, 3 de la société civile et 2 désignés par l’administration.

Il faut donc se rendre à l’évidence que le régime socialiste de est entrain de tout mettre en œuvre pour légitimer sa victoire déjà programmée d’octobre 2015.

Pour gagner du temps, je conseillerais donc à l’opposition de commencer maintenant à pleurer et à s’apitoyer sur son sort plutôt que d’attendre la proclamation des résultats. A bon entendeur, salut !


Abdoul Diaila BAH
Liège, Belgique
abdoul.diaila@gmail.com

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page