Medias : un journaliste dans la ligne de mire du pouvoir Reviewed by Momizat on .  Où est passé le journaliste- kamagaté Mamadou Directeur de publication du journal en ligne  www.tonnerredafrique.net, correspondant image (photo, vidéo) de l’a  Où est passé le journaliste- kamagaté Mamadou Directeur de publication du journal en ligne  www.tonnerredafrique.net, correspondant image (photo, vidéo) de l’a Rating: 0

Medias : un journaliste dans la ligne de mire du pouvoir

maison_de_la_presse Où est passé le journaliste- kamagaté Mamadou Directeur de publication du journal en ligne  www.tonnerredafrique.net, correspondant image (photo, vidéo) de l’agence de presse Afrique en Guinée, présentateur d’émission à Guinéetv1 ?

Le journaliste directeur de publication du site d’information tonnerredafrique.net Kamagaté Mamadou, a-t-il trop grondé dans sa rubrique « La gronde de l’information »  suite au meurtre d’Amadou Oury Diallo, président de la section motard du parti l’Union des forces démocratique de (UFDG).

Le 15 septembre 2014, après l’assassinat de monsieur Amadou Oury Diallo dans la commune de Ratoma à son lieu de travail, notre confrère avait tiré une sonnette d’alarme par rapport à la situation qui prévaut en Guinée suite aux meurtres à répétition qui devenaient très récurrents dans la capitale Guinéenne. Kamagaté Mamadou, jeune journaliste sans langue de bois au cœur des grands événements, a toujours une boulimie pour son métier de journaliste. Ses passages sur les ondes donnaient toujours un regard haut perché des thèmes à l’ordre du jour.

Nous nous rappelons son dernier passage  sur les ondes d’une station radio  ‘’La voix de l’Afrique’’, en qualité de consultant sur le thème « trop de meurtre en Guinée » ainsi que sa dernière publication relative au meurtre d’Amadou Oury Diallo « qui a tué Amadou Oury Diallo » sur son site d’information.

Notre confrère menait une enquête sur ce meurtre, selon une source de la rédaction du du site le tonnerredafrique.net. Un jeune journaliste très entreprenant qui aurait été victime de plusieurs menaces. Le 4 septembre 2010, il fut l’objet d’une arrestation par la grande ‘’muette’’. C’est grâce à l’intervention d’un commandant de BATA et de madame Rougui Barry qu’il eut la vie sauve non sans passer plus d’une semaine d’hospitalisation. Il a enquêté sur le contrat minier guinéen en rendant public des dossiers confidentiels sur les dessous de pot de vin. La dernière enquête était celle du meurtre d’Amadou Oury Diallo.

« Désormais, les journalistes devaient être associés aux enquêtes pour informer la population sur les tenants et aboutissants, car nous ne sommes plus en sécurité dans un pays qui se veut démocratique face à une armée qui perd le contrôle d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens. S’ils ne font rien c’est qu’ils jouent un rôle prépondérante dans les meurtres qui chamboulent le pays », a-t-il écrit.

L’arrivée au pouvoir du professeur Alpha Condé à la magistrature suprême du pays en décembre 2010 a suscité beaucoup d’espoir pour une démocratisation du pays. Les Guinéens aspiraient à la liberté de la presse, la libre expression et la mise à nu des problèmes qui minent le pays. Mais hélas, l’homme de la solution est-il devenu le problème. Après des intimidations, les menaces et les arrestations arbitraires dont ils sont victimes, la presse privée a du mal à bénéficier de protection.

Désormais, une nouvelle forme de violence contre les journalistes bat de l’aile,  le cas du directeur général de la Radio planète Fm 106.3 n’est plus tabou pour personne, à cause de ces critiques contre le pouvoir actuel au cours  de ses différentes émissions telles que la Ronde des journalistes et Palabre matinale. Excusez du peu.

Son domicile aurait fait l’objet de plusieurs passages des hommes en uniforme, selon une voisine du journaliste. Elle explique que c’est grâce aux gens du quartier que le journaliste n’a pas arrêté

Par ailleurs,  l’Union de la presse libre Guinée (UPLG) affirme être très préoccupée de cette affaire, et ignore la destination du journaliste.

Sa famille, frère et sœur, vivent en Guinée dans un grand désarroi teinté de nostalgie. Une autre source rapporte que depuis un bon moment la famille ignore sa destination. « Nous savons que c’est un journaliste qui voyage beaucoup, mais rester un bon moment sans nouvelle nous inquiètes sérieusement », déclare sa famille.

Mohamed Morgan

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page