‘‘On a dit partout que je veux nommer Tibou. Qui leur a dit ça ?’’ dixit Alpha Condé Reviewed by Momizat on . Alors qu’Ahmed Tidiane Traoré, secrétaire général du parti au pouvoir venait à peine  d’annoncer  le samedi dernier  lors de l’assemblée générale  qui se tenait Alors qu’Ahmed Tidiane Traoré, secrétaire général du parti au pouvoir venait à peine  d’annoncer  le samedi dernier  lors de l’assemblée générale  qui se tenait Rating: 0

‘‘On a dit partout que je veux nommer Tibou. Qui leur a dit ça ?’’ dixit Alpha Condé

alpha-condé-et-tibouAlors qu’Ahmed Tidiane Traoré, secrétaire général du parti au pouvoir venait à peine  d’annoncer  le samedi dernier  lors de l’assemblée générale  qui se tenait au siège du RPG-arc-en-ciel, que le président Alpha Condé allait recevoir dans les jours à venir les frondeurs du parti, pour discuter des points de revendications consignés dans leur mémorandum, le chef de l’Etat fit son apparition. Une fois sur place, Alpha Condé a tancé les membres du bureau politique du RPG-arc-en-ciel qu’il a désignés comme étant les responsables de cette crise qui mine son parti, pour n’avoir su remonter l’information comme cela se doit.

Dans son intervention, Ahmed Tidiane Traoré, a promis que le mémorandum allait faire l’objet d’un examen minutieux  au  sein du  bureau politique du parti,  sous la supervision du  président Condé.

Sanoussy Bantama Sow, ancien ministre des Guinéens de l’étranger, limogé récemment,  et aussi membre du bureau politique national, a ensuite pris la parole, pour justifier cette fronde, par le fait la contradiction se doit au sein des grands partis. Et de lancer que « cela renforce le parti et le consolide. Les gens  pensent que le RPG va imploser. Ils se trompent. Ceux qui pensent que le vent qui souffle va emporter le RPG se trompent. Le RPG va remporter les élections à venir. Nous réussirons toujours à régler les contradictions qui sont au sein du parti. Et les responsables vont trancher dans l’intérêt du parti», a-t-il souligné.

Avant de conclure en ces termes: « samedi prochain, prouvons à la face du monde que le RPG-arc-en-ciel est le plus grand parti en Guinée, en mobilisant les hommes et les femmes pour réaffirmer notre soutien au Pr Alpha Condé.»

Le président de la République  qui est finalement arrivé sur les lieux, alors qu’on ne s’attendait plus à lui, s’est adressé à la foule.  Dans son intervention, Alpha Condé a désigné comme boucs émissaires,  les membres du bureau politique de son parti, comme étant ceux qui ont failli à leur devoir. Il a déploré que le BPN n’ait pas informé les militants qu’il allait prendre part à ce meeting d’information.

Pour le chef de l’Etat, «c’est normal de contester, de manifester dans un parti, mais ça doit être fait suivant des procédures. On doit s’adresser au BPN qui doit à son tour remonter les réclamations. Ce qui n’a  malheureusement pas été fait…ce sont des pyromanes sapeurs-pompiers », a tancé Alpha Condé.

Sur le déficit de concertation dénoncé par les frondeurs, le président a justifié cela par les fausses rumeurs qui circulent au sein du RPG-arc-en-ciel.

« Si je dois recevoir Sylla en audience à la présidence,  quelques minutes après, tout le monde en parle avant que je ne reçoive la personne…», a-t-il déploré.
Il a même rappelé la rumeur qui a couru sur l’éventuelle nomination de  Tibou Kamara à un poste au sein du gouvernement. « On a dit partout que je veux nommer Tibou. Qui leur a dit ça ? Les gens ont raconté assez de choses sur les nominations. Ils ont élaboré une liste de noms ministrables et vous avez vu ce qui s’est passé », s’est-il exclamé.
Dans ses révélations, le président a indiqué avoir  agi  conformément au souhait du parti, qui lui aurait demandé de procéder au remplacement du directeur de cabinet de la présidence de la République, par quelqu’un d’autre. Il a mis cette occasion à profit pour adresser une mise en garde  à Dr Mamadou Ballo, le nouveau chef de cabinet. Pour lui, au cas où celui-ci n’agirait pas conformément aux vœux  des militants, il se verrait évincer de son poste.

Le chef de l’Etat accuse les ministres du parti d’avoir ignoré les autres, lorsqu’ils étaient aux affaires. Quant à l’ouverture du RPG aux autres forces politiques, il le justifie  par son ambition de construire son parti à l’image de l’ANC de Nelson Mandela.

Le président compte toutefois rencontrer les structures du parti à la base, pour laver le linge sale en famille.

Il faut rappeler que le  mouvement des jeunes cadres du RPG-arc-en-ciel, parti au pouvoir, a déclenché une fronde pour protester contre la nomination de certains cadres, considérés comme des militants de la 25ème heure, à des postes au sein du gouvernement, et pour exiger le renouvellement des instances du parti.

Ce mouvement qui avait  débuté depuis une dizaine de jours, a paralysé les activités du RPG-arc-en-ciel.   Empêchant la tenue des assemblées générales ordinaires hebdomadaires.

Les frondeurs qui avaient  barricadé les locaux abritant le siège du parti, ont néanmoins fini par rendre les clés.

Cela avec l’implication des sages de la haute Guinée, bastion du parti, mis à contribution, pour calmer les esprits.

Dans leur mémorandum, les frondeurs réclament des postes de responsabilité au sein de l’administration.

in Le Démocrate

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page