Pourquoi on n’a plus envie de faire l’amour….? Reviewed by Momizat on . [caption id="attachment_4627" align="alignnone" width="1698"] Closeup of sad young woman in living room with man after an argument[/caption] Vous vous inquiétez [caption id="attachment_4627" align="alignnone" width="1698"] Closeup of sad young woman in living room with man after an argument[/caption] Vous vous inquiétez Rating: 0

Pourquoi on n’a plus envie de faire l’amour….?

Closeup of sad young woman in living room with man after an argument

Closeup of sad young woman in living room with man after an argument

Vous vous inquiétez depuis quelques temps de la baisse de votre libido ou de celle de votre compagnon ? Si le dialogue à deux peut-être une solution, il est important avant tout de se poser les bonnes question.

Je n’ai plus envie, que se passe-t-il ?

La sexualité fonctionne d’autant mieux que l’on se sent bien, et ce à trois niveaux : dans sa tête, dans son corps, et avec l’autre. Réfléchissez à ce qui ne va pas en ce moment. Quelque chose peut vous déranger personnellement, sur le plan psychologique, et vous empêcher de vous sentir disponible mentalement : stress, anxiété, soucis… Avez-vous d’autres envies, ou vous sentez-vous lasse de tout, avec des idées noires ? Si tel est le cas, ce peut être un coup de déprime qui vous coupe toute envie. Sinon, des pannes d’imaginaire érotique, un manque d’excitation psychique peuvent expliquer une chute de libido. D’autre part, si vous vous sentez mal dans votre peau sur le plan physique, parce que vous êtes complexée ou que votre corps a changé (grossesse, ménopause, prise de poids, maladie…), cela influe forcément sur votre désir et mérite d’être pris en charge. Même chose pour la fatigue qui s’accumule et vient plomber le quotidien.

Je sens que je pourrais avoir du désir pour d’autres hommes que mon partenaire…

Vous avez peut-être un problème relationnel et/ou affectif avec lui, et ce n’est pas anodin : ne pas avoir envie de lui peut alors traduire votre incompréhension, une rancœur larvée, des reproches que vous ne formulez pas mais qui viennent insidieusement saboter votre intimité affective et sexuelle. Cela mérite de faire le point sur votre relation. Dans tous les cas, ce problème peut être passager, mais si votre manque de désir s’installe, n’hésitez pas à consulter, car il peut être difficile à vivre et n’ira pas forcément en s’arrangeant, au contraire. Il risque alors de devenir un vrai problème dans votre couple, sur lequel vous allez vous braquer tous les deux. Un spécialiste vous aidera à comprendre les causes possibles de votre manque d’appétit sexuel, et vous aidera à le traiter, avec votre compagnon ou seule, selon les causes.

Il n’a plus envie…est-ce de ma faute ?

Non, pas forcément. Pas plus que c’est forcément la sienne quand votre libido se refroidit. Et ça ne signifie pas qu’il ne vous aime plus, ou que vous n’êtes pas ou plus désirable. Les hommes peuvent également connaître des chutes de désir. Ils ne sont pas que des fornicateurs fous et des obsédés, eux aussi ont des états d’âme. Soucis, fatigue, doutes et questionnements peuvent également les toucher et remettre leur désir en question sans pour autant que cela signe la mort du couple. Vous culpabiliser et vous angoisser n’arrangera pas les difficultés, le lui reprocher, « Tu ne m’aimes plus si tu n’as plus envie de moi », ou le harceler de questions, « Tu as quelqu’un d’autre », non plus. Par contre, il est essentiel d’entamer un vrai dialogue avec votre compagnon, pour comprendre d’où vient ce manque de motivation.

Faut-il parler de mon manque de désir ou de notre manque de désir ?

«  En parler, c’est essentiel, mais il est difficile d’aborder ce sujet parce que, pour la femme d’une part, mais parfois pour l’homme aussi – il peut l’entendre comme ça –, on associe « pas d’envie » à  »pas d’amour ». En tout cas, souvent, quand il ne se sent pas désiré, l’homme a l’impression qu’on ne l’aime plus, expliquait le Dr Sylvain Mimoun, lors d’une conférence (Adirs/Lilly 2009). D’ailleurs, il n’est pas rare même que la femme dise en consultation « Je me demande si je l’aime encore puisque je ne le désire plus », alors que ces deux choses‑là sont réellement séparées. On peut aimer beaucoup et ne pas désirer ; on peut désirer et ne pas aimer. La difficulté de la discussion dans le couple, c’est justement de pouvoir aborder cette situation avec décontraction, avec ouverture disons. Pourtant, c’est ce qu’il faudrait faire pour que les solutions puissent être trouvées ». À vous de trouver le bon moment, et le bon ton : celui de l’ouverture, sans culpabilité ni agressivité. Cela doit être une discussion ouverte. Si le message ne passe pas, n’hésitez pas à consulter un spécialiste, il saura vous aider.

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page