Santé : Ouverture de la 19e Assemblée générale de l’ACAME Reviewed by Momizat on . Hier mercredi, 1er mars 2017, les travaux de la 19ème assemblée générale de l’Association Africaine des Centrales Médicales et des 2emes  journées de la pharmac Hier mercredi, 1er mars 2017, les travaux de la 19ème assemblée générale de l’Association Africaine des Centrales Médicales et des 2emes  journées de la pharmac Rating: 0

Santé : Ouverture de la 19e Assemblée générale de l’ACAME

Hier mercredi, 1er mars 2017, les travaux de la 19ème assemblée générale de l’Association Africaine des Centrales Médicales et des 2emes  journées de la pharmacie de Guinée ont été lancés dans un réceptif hôtelier à Conakry. «  20 ans après leur création, quelles stratégies les centrales d’achats doivent-elles adopter pour renforcer la disponibilité et l’accès aux médicaments essentiels de qualité?» est le thème retenu.

Placée sous le haut patronage du Gouvernement guinéen, les acteurs de cette rencontre continentale représentants vingt et un pays africains se pencheront à la mise en œuvre d’une nouvelle politique de distribution permettant aux populations d’avoir un accès facile aux médicaments de qualité.

Dr Moussa Konaté, Directeur de la pharmacie centrale de Guinée (PCG) confie que l’approvisionnement régulier des médicaments essentiels de qualité et à coût accessible pour les populations demeure un objectif commun partagé par toutes les centrales médicales.

Pour atteindre ce but, le  Docteur de la PCG estime qu’après 20 ans d’existence, l’ACAME entend mettre en évidence les besoins des populations en adoptant une nouvelle politique leur permettant de renforcer la disponibilité des médicaments de qualité accessibles à tous.

De son côté, Dr Kabeba Jean Chrysostôme, le secrétaire permanent  de l’ACAME  soutient que les objectifs de sa structure sont liés aux réalités des pays membres. « Le contexte est marqué par le fléau des produits de contrefaçon qui envahissent nos marchés. Il y’a aussi la concurrence du marché illicite dans nos pays, et la persistance du dispositif parallèle d’achat et de distribution de produits de santé subventionnés qui détruisent notre système de santé. La mise en œuvre de ce plan stratégique va nous permettre de faire évoluer l’ACAME de façon pérenne vers un statut d’organisation à envergure internationale », trouve-t-il.

A l’ouverture des travaux,  Dr Abdourahame Diallo,  le ministre de la Santé,  note que les centrales d’Achats des pays membres de l’ACAME, sont des pionniers de la promotion d’une meilleure santé nécessaire aux citoyens de leurs pays. Pour lui, pas de Médicaments, pas de pharmacies. C’est pourquoi d’ailleurs,  il se réjoui de la tenue de cette rencontre en Guinée. « Nous ne devons jamais nous fatiguer de dire que sans médicaments de qualité utilisés rationnellement, il n’y a pas de systèmes de santé fiable et capable de gérer les problèmes de santé qui nous assaillent de toute part », dit-il.

Sur les 2èmes Journées Pharmaceutiques de Guinée, des Thématiques liées à la contrefaçon des médicaments et le marché illicite, seront  aussi traitées. Ce sont entre autres : les bonnes pratiques pharmaceutiques, le rôle des pharmacies dans la gestion des maladies émergentes, la recherche et la valorisation des Plantes médicinales seront au centre des débats.

C’est sur une note d’espoir  que le  ministre guinéen de la Santé déclare l’ouverture de cette session de l’ACAME.

Aliou Diallo pour conakryplaneteinfo

654282882

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page