Une usine de fabrication d’engrais bientôt en Guinée‏ Reviewed by Momizat on . Une nouvelle usine de production d’engrais verra bientôt le jour en Guinée. Une convention allant dans ce sens a été signée ce jeudi à Conakry entre le ministèr Une nouvelle usine de production d’engrais verra bientôt le jour en Guinée. Une convention allant dans ce sens a été signée ce jeudi à Conakry entre le ministèr Rating: 0

Une usine de fabrication d’engrais bientôt en Guinée‏

usineUne nouvelle usine de production d’engrais verra bientôt le jour en Guinée. Une convention allant dans ce sens a été signée ce jeudi à Conakry entre le ministère de l’Agriculture et le groupe malien Toguna Agro Industries. Les premiers engrais produits sur le sol guinéen sortiront de la chaîne de production courant premier trimestre 2016.

Selon le directeur général de Toguna, les travaux de construction de l’usine débuteront en octobre 2015. «Très vite, on va passer aux actions. À partir d’octobre, on va commencer la construction effective de l’usine pour que les premiers sacs d’engrais sortent des lignes de production courant premier trimestre 2016 pour rencontrer la campagne agricole prochaine», a annoncé Oumar Guindo. Et d’ajouter : «C’est une grande satisfaction d’être dans un pays frère et de pouvoir contribuer à l’effort du gouvernement pour booster l’agriculture en Guinée».

L’usine aura une capacité de production de 300 mille tonnes par an, largement au dessus du besoin de la Guinée qui se situe aujourd’hui autour de 20 mille tonnes. Le coût de ce présent investissement est estimé à 42 milliards de francs guinéens.

La ministre de l’Agriculture, madame Jacqueline Sultan, s’est réjouie de cette implantation de l’usine, rappelant que son Département sera le bénéficiaire de cet accord, puisque “nous serons les premiers utilisateurs des engrais de Toguna que nous connaissons bien”. Depuis cinq ans, l’État guinéen à travers le ministère de l’agriculture travaille avec cette entreprise malienne.

La Guinée compte six millions d’hectares de terre cultivables, mais qui sont largement sous-exploités. Ces dernières années, le gouvernement s’est fortement impliqué dans l’agriculture pour permettre aux Guinéens d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. En dépit de cette implication des hautes autorités, le riz local peine à concurrencer celui importé d’Asie du sud.

Kababachir

Laisser un commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

*

Copyright © conakryplanete.info - Tous droits réservés Site réalisé par l'agence de communication Web 4DAYS GROUP

Retour en haut de la page